Jade from Paris: Room : pourquoi j'ai préféré le film au roman d'Emma Donoghue

lundi 19 décembre 2016

Room : pourquoi j'ai préféré le film au roman d'Emma Donoghue

avis film room


Un peu avant la sortie du film Room de Lenny Abrahamson, au mois de mars, j'ai voulu lire le roman (du même titre) à l'origine de cette adaptation cinématographique, écrit par Emma Donoghue. L'histoire ? A 5 ans, le petit Jack vit séquestré avec sa mère (Ma) dans un abri de jardin, où il est d'ailleurs né. Sa maman a été enlevée à l'âge de 17 ans par un prédateur sexuel, Grand Méchant Nick. Jusqu'au jour où Ma organise l'évasion de Jack, qui signe pour elle aussi la liberté.

J'avais été un peu déçue par le roman, inspiré par le calvaire de l'Autrichienne Elizabeth Fritzl, séquestrée et abusée par son père durant 24 ans. Si le drame raconté était bien sûr bouleversant, le fait que le narrateur soit un petit garçon de 5 ans alourdissait l'histoire, avec en plus un petit côté "enfant agaçant" assez relou à la longue. J'avais également du mal à accrocher au personnage de Ma, qui m'apparaissait assez imbuvable une fois dans le monde extérieur. Bref, entre le film et le livre, ce n'est pas ce dernier que je vous conseillerais.

avis film room


Car le film, dont le scénario a pourtant été écrit par la même Emma Donoghue, va au moins droit au but, contrairement au roman. Du coup, le déroulé des évènements est bien plus compréhensible, notamment en ce qui concerne l'état de Ma, même si certains éléments que j'avais trouvé intéressants sont passés à la trappe : l'enfant mort-né de Ma avant Jack, le fait que son allaitement d'un enfant de 5 ans pose problème en société... Le résultat, c'est un film qui se concentre peu à peu sur la guérison d'une mère et son fils qui ont échappé à leur bourreau et non plus principalement sur leur relation fusionnelle. Un beau message d'espoir, et plus de gratitude et de bienveillance que dans le roman.

avis film room


Si le petit Jack reste narrateur, il l'est surtout par sa présence dans chaque scène du film (ou presque) et le jeune acteur Jacob Tremblay est même parvenu à le rendre très attachant, alors que ce n'était pas franchement gagné avec le bouquin. Mais tout le casting est top, de Brie Larson (récompensé aux Oscars mais déjà géniale dans States of Grace) à William H. Macy. Et vous pouvez même prévoir quelques mouchoirs...



Un autre article qui pourrait vous intéresser : Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...