Jade from Paris: Celle qui était accro à Pokémon GO

mercredi 27 juillet 2016

Celle qui était accro à Pokémon GO

accro pokemon go


Il y a quelques semaines, je suis moi aussi entrée dans l'univers Pokémon GO, trop tentée par mes collègues et mon chéri (qui y a beaucoup joué au Cap-Ferret). Moi aussi, au début, je trouvais tous ces joueurs en groupe assez étranges, errant même près de chez moi en pleine nuit au Parc Montsouris. Jusqu'à en devenir une moi-même ! Jamais je n'aurai pensé un jour m'aventurer dans un parc vers minuit pour rejoindre tous les Leurres (spot éphémères qui attirent de nombreux Pokémon) et tenter d'attraper des créatures rares. Les passants ont dû me prendre pour une folle quand j'essayais de capturer un Pikachu devant un hall d'immeuble... pendant 10 minutes, le bougre réussissant toujours à sortir de ma Pokéball. 

Bref, Pokémon GO déplait à beaucoup (bouh, pas bien les jeux-vidéo !) : aliénant, abrutissant, infantilisant... Mais moi j'y vois tout plein de chouettes moments à passer, qu'on soit seul ou à plusieurs :
- nostalgie, bonjour : si vous avez grandi avec les premiers jeux Pokémon, les cartes à jouer et le dessin animé, impossible de ne pas replonger dans vos souvenirs de cour de récré ! Sur l'appli, il est à la fois possible de capturer des Pokémon, de les faire évoluer, de les soigner mais aussi de les faire combattre dans les arènes (quand on atteint le niveau 5) face à d'autres joueurs.
- on marche, on marche et on marche encore : le but de Pokémon GO est vraiment de partir en vadrouille dans les rues à la recherche de Pokémon mais aussi de Pokéstop (où des Pokéballs et autres objets peuvent être récupérés). Le plan affiche tous ces spots ainsi que les arènes et les Leurres alentour, parfait pour savoir où se diriger ! Autre facette du jeu qui fait beaucoup gambader : l'incubation des oeufs de Pokémon. Il suffit de marcher un certain nombre de kilomètres pour les faire éclore. Et pas possible de gruger en prenant le bus ou la voiture hein, cette fonctionnalité utilisant le podomètre du smartphone.
- mine de rien, on se cultive : outre la (re)découverte de certains Pokémon, on découvre plein de lieux et de détails camouflés (ou pas) dans les rues ! Et cela grâce aux Pokéstop, situés aussi bien sur des oeuvres de street-art que des plaques commémoratives, des devantures d'immeubles... etc.

Alors, tentées vous aussi ? Avez-vous déjà succombé à la Pokémon Go mania ? Ma prochaine mission : faire évoluer mon Paras ! Et attraper tout plein de Pokémon que n'a pas encore mon amoureux... Hinhin.

Un autre article qui pourrait vous intéresser : Zootopie de Disney, feel-good movie poilu et poilant

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...