Jade from Paris: Rever de Franck Thilliez, le polar de l'été

mardi 14 juin 2016

Rever de Franck Thilliez, le polar de l'été

franck thilliez rever


Je n'ai lu que trois polars du Français Franck Thilliez mais sa dernière parution, Rever, est sans conteste mon préféré d'office. Rêver, c'est ce que fait plusieurs fois par jour le personnage principal du roman, Abigaël, le côté réconfortant du terme en moins. Car notre héroïne, psychologue, est atteinte de narcolepsie et de paralysie du sommeil depuis son plus jeune âge. Des maladies qu'elles tentent de gérer tant bien que mal au quotidien (coucou les mini-siestes et le traitement de cheval) et qui rythment son travail sur la disparition de 4 enfants, en collaboration avec la gendarmerie lilloise. Le kidnappeur, surnommé Freddy, reste introuvable et sans mobile apparent. Jusqu'au jour où les souvenirs d'Abigaël lui font défaut, y compris ceux du grave accident de voiture dont elle est victime, avec son père et sa fille... et dont Freddy semble avoir été témoin. 

Impossible pour moi de lâcher ce chouette thriller qui se déroule dans le nord de la France. D'une part parce que l'intrigue est vraiment prenante, avec plein de petits cliffhangers qui empêchent d'attendre patiemment le prochain chapitre. D'autre part parce que la thématique du sommeil est originale et particulièrement angoissante (à mes yeux). Parfait pour offrir aux lecteurs quelques bons moments de stress, entre cauchemar et réalité. La construction du roman participe elle-aussi à son ambiance haletante : on passe du jour de l'accident à 7 mois plus tard en quelques pages, tout en s'arrêtant parfois entretemps sur l'enquête en cours. Certains retournements de situation sont malheureusement prévisibles mais l'ensemble reste efficace et complexe, pour moi plusieurs cran au-dessus du très bon Puzzle, l'un de ses derniers et courts romans.

Bref, une vraie réussite qui rend mes lectures suivantes très mornes : j'ai arrêté le dernier Chattam au bout d'une centaine de pages car je n'arrivais pas à rentrer dedans, idem pour le dernier Tracy Chevalier. La faute à Thilliez. 
Plus d'infos sur Rever par ici

Un autre article qui pourrait vous intéresser : Le maître des illusions de Dona Tartt, pavé hypnotique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...