Jade from Paris: Celle qui était accro à Pretty Little Liars, garanti sans spoilers

lundi 28 décembre 2015

Celle qui était accro à Pretty Little Liars, garanti sans spoilers

accro pretty little liars


Ça aura pris 6 ans pour que je m'y mette mais mieux vaut tard que jamais ! Cet été, j'ai commencé la première saison de la série Pretty Little Liars sans pouvoir m'arrêter jusqu'ici, me coupant même de Twitter quelques jours pour ne pas être spoilée par les fans en furie. 135 épisodes plus tard (dont 4 saisons sur Netflix), je sais désormais qui est A... mais j'ai aussi bien hâte de découvrir la suite de la saison 6 (et l'ultime saison 7) ! Comme avec Twisted, je crois que j'ai immédiatement accroché à la série grâce à ce mélange d'intrigue policière et d'ados attachiants : du pur divertissement à l'américaine . J'ai apprécié les quatre personnages principaux (avec un petit faible pour Hanna et Spencer) : pas trop clichés (même si très "femmes" par rapport à des lycéennes classiques), humaines et avec plein de défauts comme les téléspectateurs. Dont des mensonges, des mensonges et encore des mensonges, comme le titre de la série l'indique.

Plusieurs personnes autour de moi m'ont prévenue : j'allais être déçue par l'identité de A et des révélations faites au moment de cette découverte. Ça n'a pas vraiment été le cas : j'ai trouvé que les explications tenaient plutôt debout, avec un personnage surprenant et qui jouait plutôt bien par rapport à son rôle étrange tout au long des autres saisons (je ne spoile pas, rassurez-vous, puisqu'on sait que A est dans l'entourage proche des filles). J'ai clairement préféré cette révélation à d'autres, également autour de l'identité de A (et de fausses pistes), choquantes sur le coup et bien vite oubliées par la suite dans le scénario ! Mais malgré ces raccourcis et invraisemblances, la série a terriblement bien fait son job : c'est prenant, intrigant et on a clairement l'impression de vivre à Rosewood comme des ados américains (aisés), avec nos GQ, nos embrouilles, nos secrets et nos histoires de coeur. Et surtout nos portables qui ne quittent pas nos mains ! Je pense que si cette série était sortie il y a 10 ans, j'en aurais été encore plus folle.

Mon programme prochainement : me jeter sur la suite de la saison 6 dès le 12 janvier prochain, me lancer dans Ravenswood, la série dérivée de Pretty Little Liars avec le personnage de Caleb (même s'il n'y a eu qu'une saison, snif) et peut-être lire les romans de Sarah Shepard qui ont inspiré la série.

Un autre article qui pourrait vous intéresser : Netflix : mon avis après 6 mois de test ! 

Et vous, sous le charme de Pretty Little Liars ? Quels sont vos personnages préférés ? Et surtout... avez-vous été déçues par l'identité de A ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...