Jade from Paris: Quand J.K Rowling se met au polar, c'est tout aussi efficace !

lundi 2 février 2015

Quand J.K Rowling se met au polar, c'est tout aussi efficace !

Je suis comme beaucoup d'entre vous une grande fan de Harry Potter et donc de son auteur J.K Rowling ! J'ai eu un peu peur en lisant des critiques d'Une Place à Prendre lors de sa sortie alors j'ai passé mon tour, mais hors de question de ne pas lire son premier polar sous le nom de Robert Galbraith (pseudo dévoilé par la presse britannique). Le premier volet des aventures du détective Cormoran Strike, vétéran de guerre blessé, s'intitule L'appel du Coucou et je ne peux que vous le conseiller si vous aimez les romans policiers à la Agatha Christie. 

robert galbraith


L'enquête est plutôt classique : un riche avocat demande à Strike d'enquêter sur la mort de sa petite soeur adoptive, Lula Landry, une top model au sommet de la gloire. Dépressive, colérique, instable, tout porte à croire qu'elle s'est suicidée en se jetant du balcon de son luxueux appartement... Et pourtant, son frère est persuadé que cette mort est tout sauf volontaire. Avec l'aide de sa secrétaire Robin, Cormoran plongera dans le Londres de la haute société et du mannequinat afin de vérifier cette théorie.

J'avais entendu dire que les romans post-Harry Potter de J.K Rowling étaient durs. Je suis plutôt d'accord mais on ne parle pas ici de trash ou de gore (contrairement, par exemple, à L'Invisible de Robert Pobi qui vous fait bien trembler et grincer des dents). C'est dur parce que l'auteur ne fait pas de cadeaux aux riches ni à personne dès lors qu'il est cupide et matérialiste. Certes, le personnage principal n'est pas issu de ce milieu et ne l'apprécie pas du tout mais tous les protagonistes qu'il rencontre en prennent pour leur grade (moches, vulgaires, camés...). En gros, les milieux de la mode et des finances sont dépeints de manière très négative, voire de manière manichéenne.

Mais il n'y a pas à dire : L'appel du Coucou est efficace et on engloutit les 700 pages sans même s'en apercevoir. Le duo d'enquêteurs est sympathique et le suspense bien mené, avec très peu de violence et beaucoup de jugeote (comme dans mon roman préféré d'Agatha Christie, Le meurtre de Roger Ackroyd). Ca change des polars à l'américaine et j'ai bien envie de lire Le ver à soie, nouvel opus de J.K, euh... de Robert Galbraith.


Pour d'autres idées de lectures : 5 polars français à découvrir.


Et vous, fans de J.K Rowling ? Avez-vous lu ses nouveaux romans ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...