Jade from Paris: Sous les Jupes des Filles d'Audrey Dana, bonjour la déception !

lundi 12 mai 2014

Sous les Jupes des Filles d'Audrey Dana, bonjour la déception !

film sous les jupes des filles


Juste avant l'avant-première de Sous les Jupes des Filles, sa réalisatrice Audrey Dana qui était présente nous a donné un conseil : "C'est un film drôle, alors amusez-vous" ou un truc de ce genre-là. Moi je veux bien, j'adore même rigoler comme une folle dans les salles obscures, encore faut-il que le film soit... drôle.

J'attendais beaucoup de cette comédie française et féminine, sans doute parce que son casting est fou : Vanessa Paradis, Isabelle Adjani, Alice Belaïdi, Laetitia Casta, Géraldine Nakache, Julie Ferrier, Audrey Fleurot, Marina Hands, Alice Taglioni, Audrey Testud et Audrey Dana elle-même ! La bande-annonce était sympa aussi, folle et enjouée. Chaque actrice est d'ailleurs très bonne dans son rôle, chacune représentant une femme-type parisienne. La dévouée, l'insatisfaite, la briseuse de ménages, la solitaire, l'angoissée... Et tout ça en rapport avec sa vie sexuelle et amoureuse, point central de ce film comme son nom l'indique. L'histoire se déroule même en 28 jours, durée du cycle féminin, argument tiré par les cheveux pour justifier le comportement étrange des protagonistes (et donc des femmes en général). Bah oui, c'est bien connu qu'une femme repousse les avances de son conjoint en fin d'ovulation, non ? Non ?!



Du coup, c'est super cliché et un poil téléphoné. Forcément, on se retrouve toutes dans certains passages, même les plus trash, quelle que soit sa situation amoureuse. En ce sens, Sous les Jupes des Filles me rappelle un peu Mes Meilleures Amies (que j'adore), à la différence près que beaucoup de blagues du film d'Audrey Dana retombent comme un soufflé. Les actrices se donnent pourtant du mal mais parfois ça prend, et parfois non. J'ai même eu l'impression que certaines phrases trash ou loufoques étaient ajoutées de manière "artificielle", du coup c'est vulgaire, gênant mais pas amusant (comme la scène d'ouverture et son tampon par exemple). Pas fan non plus de la scène finale (présentée comme un flashmob depuis plusieurs mois), cliché de chez cliché encore une fois.

film sous les jupes des filles
Copyright photo : Wild Bunch


J'ai bien dû rigoler 3-4 fois en 1h37 de film, et ce surtout grâce aux actrices. Julie Ferrier, pleine de tiques et coincée dans son mariage, est très drôle ; idem pour Marina Hands, fleur bleue à grosses lunettes, qui sort de ses rôles habituels. Géraldine Nakache, que je n'apprécie pas plus que ça, y est absolument géniale et touchante. A noter qu'on y retrouve également une intéressante ribambelle d'acteurs masculins : Pascal Elbé, Alex Lutz, Marc Lavoine, Guillaume Gouix (gniii), Stanley Webber de la série Borgia... On peut les remercier car c'est vraiment le casting qui sauve le tout.

film sous les jupes des filles
Copyright photo : Wild Bunch


Bref, grosse déception que cette première comédie d'Audrey Dana, film choral où les personnages se croisent et se recroisent sans jamais nous subjuguer... Et complètement survendu, vu le résultat. Pour moi, c'est un peu l'effet Expandables : sans scénario béton et même avec les plus belles têtes d'affiche du monde, ON S'ENNUIE. En salles le 4 juin mais attendez plutôt la sortie en DVD pour le visionner, conseil d'amie.


Et vous, avez-vous prévu d'aller voir Sous les Jupes des Filles ? Quel film vous a déçu dernièrement ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...