Jade from Paris: Coup de coeur : Le Maître des Illusions de Donna Tartt, pavé hypnotique

mercredi 19 mars 2014

Coup de coeur : Le Maître des Illusions de Donna Tartt, pavé hypnotique



Je ne connaissais pas l'Américaine Donna Tartt avant de tomber au hasard sur Le Maître des Illusions, son premier roman. Le livre est paru pour la première fois il y a plus de 20 ans maintenant et ce n'est pas le genre d'histoires vers lesquelles je me tourne, mon truc étant plutôt les polars en général. Mais le résumé de ce drame étudiant a attiré ma curiosité : il parlait de secrets, d'apparences et de manipulation. En rentrant chez moi, c'est le premier roman parmi mes achats sur lequel je me suis jetée et je viens juste d'en sortir, avec l'impression d'avoir quitté des camarades d'université.
Le Maître des Illusions déroule sur 700 pages une année scolaire de Richard, notre narrateur, jeune Californien un peu flemmard parti en Nouvelle-Angleterre étudier le grec et le latin. Son tuteur sur place l'a pourtant prévenu : en intégrant cette classe de langues mortes, il se coupera du reste du campus d'Hampden. Et ce pour une simple et bonne raison : le cours n'est suivi que par cinq autres élèves, en apparence inséparables. Richard intègrera peu à peu ce groupe composé de Francis, Henry, Bunny et des jumeaux Charles et Camilla. Et dans un groupe soudé tout le monde se sert les coudes... dans le meilleur et surtout le pire.

J'aurais du mal à vous expliquer clairement le développement de ce roman tant il est alambiqué, complexe et au premier abord insignifiant. Mais impossible de le lâcher et d'abandonner Richard... On sent rapidement que ses camarades et les liens qui les unissent sont singuliers (à la frontière du malsain, même), à travers des scènes pourtant plus anodines les unes que les autres : un dîner commun, une balade au bord de l'eau, une visite impromptue... Mais Donna Tartt parvient à ne pas ennuyer son lecteur grâce à des détails savamment distillés tout au long du roman. On apprend ainsi dans le prologue qu'un des membres du groupe décède pendant l'année (je ne vous dirai pas lequel, top secret) ou que le narrateur, plus souvent observateur qu'acteur, regrette de ne pas avoir été plus perspicace à de nombreuses reprises. Du coup, on lit même avec avidité les passages les plus banals de peur de louper un élément essentiel aux côtés de Richard, et ce sans jamais s'endormir. Ce livre est hypnotique, vraiment : je ne l'ai pas lu en quelques jours, contrairement à mon habitude, mais j'avais BESOIN de le lire, ne serait-ce que quelques pages chaque jour. C'est d'ailleurs complètement flippant d'avoir cette relation à un livre, soit dit en passant.
Outre le côté noir du roman, il faut avouer qu'il est sacrément pervers et vicieux. D'une part parce qu'il prend le lecteur en otage, comme je vous le disais, mais aussi parce que les protagonistes sont terrifiants de manipulation. Non-dits, relations secrètes, chantage... Donna Tartt analyse ici la mécanique des groupes et les frustrations et jalousies qu'elle génère, surtout auprès de jeunes personnes naïves. De plus, les travers étudiants ne sont pas épargnés (alcools, drogue douces et dures, sexe) mais traités de manière pudique, presque prude. Voilà, c'est ça l'étrangeté du Maître des Illusions : le roman mêle évènements cruels et ton très chaste, appuyé par de nombreuses citations de penseurs grecs.

Si j'ai un conseil à vous donner, ce serait tout simplement de vous jeter sur ce roman vraiment particulier et très proche de ses lecteurs, ne serait-ce que pour vérifier s'il a les mêmes effets d'hypnose sur vous. Et aussi parce qu'il est divinement bien écrit et m'a laissé nostalgique après la dernière page, un peu comme La Vérité sur l'Affaire Harry Québert (même si en soi les deux romans ne se ressemblent pas du tout).
Après cette découverte, j'ai du coup tenté de trouver Le Petit Copain et Le Chardonneret, les deux autres romans de Donna Tartt sortis dix et vingt ans après Le Maître des Illusions. Plus aucun exemplaire n'est disponible dans les bibliothèques parisiennes, preuve que je ne suis pas la seule à bloquer sur cet auteur... Ne me reste plus qu'à les acheter en librairie, la bonne excuse.

Un autre roman à vous conseiller sur les faux-semblants et la manipulation : Les Apparences de Gillian Flynn.


Et vous, avez-vous déjà entendu parler ou lu le Maître des Illusions de Donna Tartt ? Que lisez-vous en ce moment ?


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...