Jade from Paris: Celle qui se découvrait allergique aux agrumes

dimanche 27 octobre 2013

Celle qui se découvrait allergique aux agrumes

Quand j'avais 10 ans, un épisode d'Une nounou d'enfer m'avait particulièrement marquée (autre que celui où Fran confond le téléphone d'un ascenseur en panne avec l'entrejambe de Mr Sheffield) : le jour de leur voyage de noces, Fran mange une orange et gonfle, gonfle, gonfle à cause d'une réaction allergique. Malheureux hasard, il m'arrivait la même chose quelques jours après sa diffusion après avoir ingurgité mon dessert, une orange bien juteuse, à la cantine. Une piqûre de cortisone et on n'en parlait plus, même si je m'étais sacrément gratté entre l'apparition de l'allergie et mon passage chez le médecin.



L'expérience m'est à nouveau arrivée ce vendredi soir, après avoir décortiqué et dégusté le quart (seulement le quart) d'une orange. Fait assez incompréhensible puisque je consomme régulièrement du jus d'agrumes, du pomélo et des clémentines. Et plus il y a de pulpe, plus j'apprécie. Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir laissé du ziste (la peau blanche entre l'écorce et la chair) sur mon quart d'orange qui a déclenché cette réaction mais le verdict est assez brutal après 24 ans de consommation: les allergies chez les adultes étant souvent définitives, plus d'agrumes pour moi sous peine de connaître les mêmes symptômes. Et de m'étouffer sans pouvoir rien faire.

Et autant vous dire que je préfère éviter tant j'ai passé une nuit de cauchemars, avec urticaire, bouffées de chaleur et gonflement de la gorge et des voies respiratoires à volonté. Mon médecin m'a prescrit de la cortisone et un antihistaminique pour limiter la casse, mais des plaques sont revenues entre temps. Soit parce que le traitement n'est plus actif au bout de plusieurs heures, soit parce que j'ai eu le malheur de goûter à du guacamole maison plein de citron (idiote que je suis). Il paraît qu'il faut attendre deux jours pour que l'allergène disparaisse dans sa totalité alors j'essaye de relativiser, de me dire que certaines intolérances sont bien plus contraignantes (oignons, gluten, arachide) et imaginer mes repas sans agrumes, même si me réveiller avec le visage recouvert de plaques en relief me donne plutôt envie de voir la vie en larmes

Les points positifs à cette allergie, c'est quand même que :
- je vais délaisser un peu les restaurants et faire plaisir à mon banquier
- je vais pouvoir créer de nouvelles recettes sans citron ni orange, un vrai défi concernant les smoothies
- les anticorps ont laissé ma peau toute douce et bien rebondie, réponds à ça l'Endermospa LPG
- je suis désormais dans l'obligation d'emmener mes propres boissons et encas chez mes amis fêtards, parce que l'Oasis et le jus d'orange Pampryl ne sont plus mes amis. A moi les bières à la cerise (avec modération) et les bubble-teas à l'amande !
- l'urticaire se déplaçant sur tous le corps, je sais que les symptômes vont bientôt disparaître puisque la plupart des zones ont été atteintes depuis vendredi (dont les genoux et les chevilles, brrr)
- j'ai d'autant plus d'admiration pour mon copain, qui a vu mon visage ravagé et n'a pas pris ses jambes à son cou
- je peux toujours manger du comté et des Doritos Nacho Cheese, alias la vie.


Encore merci pour vos petits mots sur les réseaux sociaux, j'ai retrouvé le moral malgré quelques démangeaisons par ci par là. 
Les agrumes sont mortes, vive les agrumes (mais plus dans ma bouche) !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...