Jade from Paris: Ciné : 10 pensées en vrac sur Ma vie avec Liberace !

mardi 17 septembre 2013

Ciné : 10 pensées en vrac sur Ma vie avec Liberace !

Copyright photo : HBO


C'est LE film du moment, celui dont les médias ont parlé à maintes reprises ces dernières semaines (Cannes et Festival de Deauville obligent). J'attendais beaucoup de Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergh et... PATATRA ! J'en suis ressortie un peu déçue, sûrement parce que j'imaginais un truc un peu foufou (et fofolle) à la Rocky Horror Picture Show. Si le côté fofolle est bien au rendez-vous, j'ai parfois trouvé le temps un peu long... 
Voici diverses pensées en vrac à propos de ce biopic, certaines bonnes, certaines bof !

Copyright photo : HBO


1) Le film commence par une petite musique disco qui m'a vite donné envie de bouger mon booty ! Dommage qu'elle disparaisse abruptement deux minutes plus tard, et ce, à tout jamais.

2) Si je ne suis pas fan de Michael Douglas en général, je dois avouer que sa prestation de star mégalo aux airs prudes est impressionnante. Le maquillage le rend même parfois méconnaissable (surtout dans la scène finale), chapeau bas.

3) Les décors sont grandioses, kitsch à souhait ! On s'envole de suite à Las Vegas avec les personnages et on bave d'envie (ou pas) devant les jacuzzis, piscine et baignoires dorés à l'or fin. Idem pour les costumes : dîtes bonjour aux pantalons pattes d'eph et aux brushings hollywoodiens !


Copyright photo : HBO


4) Pour moi, la star du film est clairement Matt Damon ! Ce mec est parfait dans son rôle de toy boy éperdument amoureux de son idole. Ce serait vraiment chouette qu'il reçoive un prix pour cette interprétation car il le mérite amplement.

5) Le film nous plonge tout droit dans le milieu gay et bling-bling des années 60, depuis ses strings de bain strassés (avec pleine vue sur l'arrière-train bronzé de Matt Damon) jusqu'à la médiatisation du VIH début 70, en passant par ses fastes et sa drogue à gogo.

6) Mais avant tout, je trouve que Steven Soderbergh (grand fan de Liberace) est parvenu à montrer la relation bancale et passionnelle qui a lié la star du piano et Scott Thorson, de vingt ans son cadet. L'affiche du film le montre parfaitement bien d'ailleurs.

7) Le film a cependant tendance à beaucoup insister sur la rupture du couple et les évènements (pas glop) qui l'ont précédée : tromperies, cure de désintox, procès... Et cette partie est molle, molle, molle... J'imagine que c'est cette déchéance progressive qui a intéressé le réalisateur mais ça manque sérieusement d'entrain. Heureusement que Matt Damon est là.

Copyright photo : HBO


8) Les passages sur la chirurgie esthétique sont vraiment très drôles (et très effrayants aussi). Pourquoi ne pas avoir joué davantage la carte de l'humour durant tout le film ?

9) Ma vie avec Liberace retrace la fin de vie d'un artiste haut en couleurs et en paillettes dont je n'avais jamais entendu parler, je l'avoue ! Et quand on sait que le rappeur Tu Pac ou Lady Gaga le cite dans leurs chansons, je me dis qu'il doit avoir influencé pas mal de monde, quel que soit leur style.

10) Bon, je ne cesse de parler de "film"... Mais je triche : il s'agit en fait d'un téléfilm, diffusé sur la chaîne HBO car recalé par les producteurs de cinéma américains. La cause : trop gay ! No comment.

Copyright photo : HBO


Bref, un film intéressant aux acteurs et décors super réussis. Dommage que le tout perde en rythme, la lenteur étant selon moi le gros défaut du bazar. 
A choisir, j'avoue avoir été plus touchée par Les Amants du Texas qui sort demain lui aussi... Mais ne faîtes pas non plus l'impasse sur Ma vie avec Liberace, parce que Matt Damon le vaut bien (et ses strings aussi). Je vous laisse avec la bande-annonce :



Et vous, avez-vous prévu d'aller voir ce film ? Aviez-vous déjà entendu parler de l'artiste Liberace ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...