Jade from Paris: J'ai testé: le démaquillage express aux lingettes Demak'Up

jeudi 27 septembre 2012

J'ai testé: le démaquillage express aux lingettes Demak'Up


Amis de l'aventure et du risque, bonjour ! Il m'a été confié une mission dangereuse ces derniers jours: mettre à l'épreuve les lingettes démaquillantes de la marque Demak'Up, appréciées par bon nombre de femmes pour leur efficacité. Jamais testées auparavant pour ma part... D'une parce que ma peau est très sensible, et deux parce que les lingettes de plusieurs marques concurrentes m'ont refilé dartres et autres plaques tant elles étaient abrasives. Autant vous dire que cette mission Demak'Up relevait plutôt du défi en ce qui me concerne (prêt, feu, partez !).



Mes outils tout d'abord: deux types de lingettes, les "Douceurs Coton" au lait démaquillant et les "Fraîcheur Coton" à l'eau démaquillante qui conviennent toutes deux aux peaux sèches et sensibles. Et tout un tas de make-up très résistants (mascara, rouge à lèvres, liner, poudre), waterproof si possible. J'ai choisi d'essayer les "Douceur Coton" car je démaquille habituellement au lait. Et parce que la mention "Maquillage Waterproof" sur l'emballage méritait d'être vérifiée.
Le déroulement du test: je me maquille entièrement comme je le ferais d'habitude. Puis je me démaquille à l'aide d'une lingette une seule moitié du visage avant de comparer le tout. Appelez-moi Harvey Dent, ou plutôt Double-Face.


Mes observations durant cette mission: il a suffi d'un passage de la lingette pour ôter le liner, le make-up du teint et le rouge à lèvres. Et de trois passages pour enlever le mascara waterproof, ce qui est un très bon résultat. Et ma peau est douce comme celle d'un bébé, rebondie et toute fraîche, point très important pour mon visage très sensible. Sans oublier qu'une seule lingette est suffisante pour tout le visage, ça change des 2 ou 3 cotons que j'utilise d'habitude !
Plus moyen, donc, de réitérer une expérience assez honteuse de jeunesse... A l'occasion d'Halloween, je m'étais concocté un joli masque fait de fard gras noir et de sang artificiel sur tout mon visage pour une fête entre copains. Fatiguée après cette boom et agacée des dizaines de disques-coton que je viens d'utiliser, je me démaquille n'importe comment et ne vérifie rien le lendemain au réveil. FATALE ERREUR: il me restait encore des traces de fard noir sur la mâchoire et dans les plis du cou, ce que bon nombre des camarades croisés ce jour-là ont eu le plaisir de me faire remarquer. Bravo l'adolescence et ses expérimentations folles, comme le mascara posé... dans les sourcils (si, si).

*Joli cadeau*
Pour finir, voici le lien du mag Demak'Up, www.makeup.demakup.fr, où vous trouverez des bons de réduction, des articles sur les tendances make-up du moment mais aussi des jeux-concours. 
Et tadam, je vous invite à partager avec moi dans les commentaires votre plus amusante anecdote de démaquillage ou maquillage faits à la va-vite. L'une d'entre vous pourra peut-être assister à une leçon de make-up dans un salon parisien (frais de déplacement en France métropolitaine pris en charge) en ma compagnie, de quoi pouvoir utiliser ses lingettes Demak'Up en rentrant à la maison (ahah). 


Alors, quelle anecdote de make-up /démake-up réalisé dans l'urgence souhaitez-vous partager avec moi ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...