Jade from Paris: Dernières lectures !

lundi 11 juin 2012

Dernières lectures !

Signification des petits symboles: bienbof bofnul
 

1Q84 de Haruki Murakami (tomes 2 et 3): la suite des aventures de Tengo et Aomamé dont je vous avais parlé ici. Si le livre 2 permet d'en apprendre un peu plus sur les Little People et le lien qui unit les deux personnages principaux, le livre 3 nous en dit plus sur ce monde étrange où apparaissent deux lunes et comment en sortir. Difficile cependant d'accrocher à ce dernier tome: c'est lent et il ne se passe pratiquement rien au fil des pages. On découvre surtout les pérégrinations philosophiques de trois personnages sur la solitude, la famille et l'amour... Et c'est assez ennuyeux.


Avant d'aller dormir de S.J. Watson: un très bon polar qui m'a redonné goût à la lecture après un petit passage à vide. Christine se réveille chaque matin en ignorant où elle est ni qui est l'homme bedonnant dormant à ses côtés. Fêtarde comme beaucoup de vingtenaires, elle imagine une fin de soirée plutôt alcoolisée. Seulement, plusieurs décennies ont passé, l'homme à ses côtés est son mari, et sa mémoire semble avoir pris un coup. Grâce à un journal intime, étrangement dissimulé dans un placard, et un médecin qu'elle voit en cachette, elle va tenter de découvrir ce qui a bien pu lui arriver... Même si son époux Ben ne semble pas l'entendre de cette oreille. Les accros des polars trouveront le dénouement assez prévisible mais la forme du roman est terriblement bien faite. Les souvenirs de Christine, ses confessions écrites les jours précédents et celles plus récentes s"imbriquent les uns dans les autres comme des pièces de puzzle à en perdre parfois la tête. J'ai entendu dire qu'une adaptation ciné est au programme, j'ai hâte de voir ça !

Betty d'Arnaldur Indridason: le talentueux écrivain islandais abandonne ici les enquêtes d'Erlendur et ses collègues et livre un roman noir court mais efficace. Le narrateur, en attente de son procès, revient sur la situation dont il se dit victime. Son travail et sa vie bien rangée jusque-là, ses rapports parfois tendus avec sa famille, puis la rencontre avec Betty, la joie, l'amour et enfin l'escalade de violence et le guet-apens. Entre le souvenir de moments idylliques et la prison, on en découvre toujours un peu plus sur le narrateur et c'est un vrai plaisir. Le twist en milieu de bouquin est particulièrement malin, j'en redemande encore ! Comme quoi Indridason n'excelle pas seulement dans sa saga de policiers fétiches et j'ai d'ailleurs bien avancé dans La rivière noire (récemment sorti en poche), toujours aussi chouette.  


Le Prince de la Brume de Carlos Ruiz Zafon: le premier tome de la Trilogie de la Brume. L'auteur met encore une fois en scène un jeune adolescent débrouillard et curieux dans ce roman paru à l'origine pour la jeunesse. Dans un village au bord de mer, Max et sa soeur Alicia se lie d'amitié avec Roland et découvrent peu à peu ce qu'ils vont bien pouvoir faire dans cet endroit calme et peu amusant. Pire encore, un cimetière et des statues étranges se trouvent à proximité de la maison, maison où un drame familial s'est autrefois déroulé. Et quel est ce bateau qui a fait naufrage tout près de la plage et où Max et ses amis partent parfois en excursion ? Les adolescents vont devoir affronter leurs plus grandes peurs s'ils veulent découvrir les secrets enfouis dans ce village. Avis aux personnes ayant peur des clowns: ne lisez pas ce roman. A part si comme moi vous aimez vous faire peur tout en passant un bon moment. Ce premier tome est très prenant et ravira les adeptes de Marina du même auteur.

Le Palais de Minuit de Carlos Ruiz Zafon: autant le premier livre de la trilogie vaut le coup, autant j'ai trouvé le deuxième complètement soporifique. Je ne l'ai même pas terminé, laissant tomber ma lecture une vingtaine de pages avant la fin. A Calcutta, de jeunes orphelins sont bientôt en âge de quitter leur foyer d'accueil. Seulement, un homme assez louche en veut à Ben, le chef de la bande. A l'aide de ses amis, il va tenter d'en apprendre un peu plus sur son père qui semble avoir autrefois été ami avec l'homme qui le recherche, quitte à en découvrir un peu trop sur l'Inde colonisée et les bas-fonds de Calcutta. Je n'ai pas accroché pour plusieurs raisons: les lieux (l'Inde ne m'intéressant pas plus que ça), le trop grand nombre de personnages et la personnalité du héros Ben (assez insupportable et ne parlons pas de celle de sa soeur). Ajoutez à cela un rythme et un suspens moins soutenus que dans les autres livres de l'auteur et vous obtenez ma première grosse déception signée Carlos Ruiz Zafon. Espérons que Les Lumières de Septembre, le dernier tome, ne me déçoive pas...


Et vous, quelles sont vos dernières lectures ? Avez-vous lu certains romans de cette sélection ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...