Jade from Paris: Let me introduce you to... Lutin

mercredi 7 décembre 2011

Let me introduce you to... Lutin

Certaines d'entre vous le savent déjà: j'ai accueilli en fin de semaine dernière un bébé cochon d'inde de trois mois nommé Lutin ! Pour vous le présenter ici de manière officielle, je me suis inspirée de la rubrique "Chat'Ssport" de Yoko qui raconte chaque dimanche l'histoire d'un félin, montrée en texte et en images par ses propriétaires. Je vous conseille d'ailleurs ces articles, toujours amusants et intéressants (dixit la fille spirituelle de Brigitte Bardot).

A la découverte du salon (mais pas trop loin non plus, ça fait peur)

Son histoire

Au début du mois d'octobre, j'ai perdu mon hamster russe auquel nous étions tous très attachés. Très joueur et très sociable, nous le considérions plus comme un compagnon que comme un rongeur décérébré (le commun des mortels le pense, si si). Du coup, plus question d'adopter de hamsters: leur vie est certes heureuse mais trop courte, le cauchemar de toutes les filles sensibles et sentimentales comme moi. Après plusieurs prises de renseignements (notamment auprès de Balbc et de ma copine Estelle d'Eucerin), j'ai opté pour un cochon d'inde ! Ce serait mon cadeau de Noël de la part de mes parents, et arrivé un poil en avance.

En plein contrôle des stocks pour Cristian: rien ne manque et tous les cartons sont bien scellés !

Son caractère

Mon choix s'est porté sur cette petite bouboule après observation de l'enclos réservé aux cochons d'inde mâles. C'est le premier à être sorti de son abri, trop gourmand pour avoir peur d'une présence derrière la vitre. Au moment fatidique de l'achat, il a gagné contre son comparse rosette bicolore (qui biglait un peu, le pauvre) ! Le vendeur m'a ensuite expliqué que c'était un teddy, donc au poil et à la moustache un peu frisés.
Après presque une semaine passée à la maison, Lutin s'est très bien acclimaté. Il est certes toujours un peu peureux lorsque l'on passe près de sa cage ou ouvre le grillage mais de gros ronronnements se font entendre dès qu'on commence à le papouiller. A l'extérieur, il est très calme et câlin: il pourrait passer des heures allongé de tout son long sur ses couvertures ou dans mon cou. C'est également un grand bavard, qui lorsqu'il ne ronronne pas chante et réclame des caresses. Enfin, c'est un véritable glouton, capable de dévorer une feuille d'endive et léchant avidement son biberon de vitamine C.
Il aime: les papouilles, dormir, grignoter, se blottir dans des pulls en polaire ou ses couvertures.
Il n'aime pas: être observé dans sa cage, qu'on lui touche le museau, être à court d'endive ou de pomme.

Les premiers jours à la maison: méfiance et camouflage plus ou moins réussi

Ses repas:

Il aime: les granulés, l'endive, la pomme, le poivron et certaines friandises pour cochon d'inde, le goût de la vitamine C.
Il n'aime pas: le foin (!) qu'il préfère utiliser comme litière ou cachette, les carottes séchées présentes dans les sachets de friandises.

Oreilles en chou-fleurs ♥

Je dois maintenant vous apparaître comme la folle à cochon d'inde (à défaut d'être la folle à chats) mais je suis vraiment gaga et ravie de cette adoption. Et comme le dit si bien ma môman, à quoi cela sert-il d'avoir un animal si on ne l'aime de tout son coeur ? J'avais adoré mes différents hamsters russes et j'adore maintenant Lutin, des animaux bien différents mais dans tous les cas très amusants et attachants. N'hésitez d'ailleurs pas si vous avez quelques questions à ce sujet, je serais ravie de vous aider après avoir été pour ma part très bien renseignée ces derniers jours :)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...