Jade from Paris: 3 bonnes raisons de voir The Lady au cinéma

vendredi 25 novembre 2011

3 bonnes raisons de voir The Lady au cinéma

The Lady, le dernier film de Luc Besson, retrace la vie politique et surtout personnelle de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi. Petite remise en contexte: après l'assassinat politique de son père, libérateur de la Birmanie post-coloniale, et l'installation d'une junte militaire au pouvoir, Suu émigre en Angleterre, se marie et fonde une famille. De retour en Birmanie pour être au chevet de sa mère malade pile au moment où le ras-le-bol populaire éclate, elle participe finalement sur place à la fondation d'un mouvement pro-démocratique, récolte la majorité des votes aux élections générales et se voit assignée à résidence, mise sous "liberté surveillée" puis à nouveau assignée à résidence par la junte militaire pour une durée de... 21 ans.
J'ai pu voir ce film il y a plusieurs semaines et voici 3 raisons pour lesquelles, selon moi, The Lady est à découvrir:


Parce que les évènements passés en Birmanie sont plutôt méconnus en France. Et ce malgré la libération très médiatisée de Aung San Suu Kyi en novembre 2010. A moins d'être très porté sur l'Histoire des pays d'Asie, je pense que beaucoup ignorent (dont moi jusque-là) les différentes étapes ayant mené à la dictature birmane. La première partie du film tente de décrire l'escalade de la violence depuis les années 40, véritable point de départ de la vie politique d'Aung San Suu Kyi.


Parce qu'Aung San Suu Kyi est une (com)battante, souvent laissée de côté dans les débats politiques sur l'égalité H/F. Je me rappelle mes professeurs ne cessant d'illustrer l'inégalité des sexes à coup de présidentes ou ministres trop peu nombreuses face à leurs collègues masculins. Angela Merkel, Cristina Kirchner, Christine Lagarde... Il faut croire qu'Aung San Suu Kyi puait le pâté car elle n'était jamais mentionnée. Son parcours et ses convictions ne sont pourtant pas des moindres et The Lady, certes très partisan, le démontre à chaque minute. Entre un combat politique qui semble perdu d'avance et un mari agonisant à des milliers de kilomètres, je vous laisse deviner ce que cette femme a choisi.


Parce que Luc Besson a ici laissé tomber la castagne, faisant place à l'intériorité des personnages. Si la première partie du film laissent retentir les mitraillettes automatiques, la seconde se concentre essentiellement sur les liens entre Suu, ses fils (Alex et Kim) et surtout son mari, le professeur britannique Michael Aris. Ces derniers parviennent même à voler la vedette de leur mère dans leur combat pour sa libération et la reconnaissance internationale de sa situation politique.. A l'écran, les allers-retours entre Oxford et la Birmanie sont nombreux alors que Suu est assignée à résidence, et j'ai du mal à imaginer ce qu'a dû représenter ces longues années pour cette famille éclatée. Mais au cas où cette imaginaire ne serait pas suffisant, ne vous en faîtes pas: Luc Besson met la dose de violon, de larmes, de pluie, de neige et d'obscurité.


Ce côté mélo-dramatique est selon moi un des gros bémols de The Lady, en plus de l'image complètement bling-bling du dictateur digne des plus grands films manichéens (et américains). A force de trop vouloir décrire l'oppression et la solitude de cette femme qu'il admire, Luc Besson vire parfois dans le drame larmoyant alors que les évènements racontés sont par essence complètement déprimants...


J'espère néanmoins que les trois raisons énumérées ci-dessus vous convaincront d'aller voir ce film très intéressant. Que l'on apprécie ou pas sa forme, il est très instructif et permet de voir plus loin qu'un simple combat politique non-violent, à travers les influences d'Aung San Suu Kyi, ses attaches à son pays d'origine, à la Grande-Bretagne et à sa famille multiculturelle. Et la musique de fin est quand même Soldier of Love de Sade, qui représente selon moi vraiment bien le propos du film.
Il sort dès mercredi dans les salles, et encore merci à Mario de BuzzParadise pour cette avant-première :)



Et vous, que pensez-vous de ce nouveau film de Luc Besson ? En avez-vous entendu parler et le sujet vous intéresse-t-il ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...