Jade from Paris: Le complexe de la fille à lunettes

mardi 24 mai 2011

Le complexe de la fille à lunettes


J'ai été une véritable traumatisée des lunettes pendant un certain temps, surtout à l'époque de l'école primaire. J'avais droit à une paire afin de soulager ma légère myopie et mon astigmatisme, que je devais porter au quotidien sous peine de me prendre un savon par ma mère. Mais je ne parle pas d'une jolie paire de lunettes signées Pokemon ou Power Rangers que j'aurais adoré porter. Non, je vous parle de la grosse bonne paire de binocles bien rondes qui marque un esprit à vie. Je les détestais tellement que je les cachais chaque matin dans ma chambre pour ne pas les emporter avec moi, au point que j'ai un jour perdu leur trace pendant... deux ans (hum) tant j'y avais mis du coeur. Après nos retrouvailles, je me retrouvais à nouveau forcée de les porter, avec en prime de gros éclats dans les verres à force de me prendre des ballons de foot ou de basket dans la tête. Les garçons en CM2 ne sont que des enfoirés, sachez-le.


Ce n'est qu'après le bac que j'ai commencé à apprécier l'idée d'en porter. Ma vue baissait d'une part tandis que j'avais désormais la possibilité de m'offrir de jolies montures, non plus conseillées par cette ancienne opticienne aussi douée en visagisme que moi en canoé kayak. Et je ne me suis pas gênée: Chanel est délibérément ma marque préférée. A mon entrée à la fac, j'avais ainsi opté pour...

Les lunettes de secrétaire cochonne


Un poil trop rectangulaires et étroites pour moi, ce qui me donnait soit l'air d'une grosse étudiante coquine lorsque j'étais maquillée ou au contraire celui de la doctorante en latin et qui se couche à 21h après avoir écouté Radio Classique (j'adore les clichés). Heureusement que les petits clous sur les branches allégeaient le tout (et non, je n'ai pas parlé de sadomasochisme).

Quatre ans passés avec une telle paire, ça vous forge un "homme" tout en lui donnant un air super autoritaire ! Ce que je ne suis pas du tout à vrai dire. En me choisissant deux nouvelles montures il y a quelques semaines, j'ai voulu des verres un peu plus carrés et à l'allure moins sérieuse. Ce qui a donc donné...

Les simili-Wayfarer de vue


Rien d'extraordinaire, il s'agit en fait de ma paire offerte grâce à ma mutelle. Elle n'est franchement pas mal du tout pour une marque d'opticien (Lissac) mais je les réserve surtout pour la lecture et le visionnage de film chez moi. Elles ont en effet tendance à me laisser de vilaines marques rouges sur les arrêtes du nez que je préfère réserver à mon hamster uniquement.

Les lunettes de Nana Mouskouri


Des Chanel aux branches très fines et aux gros verres carrés semblables à des hublots. Et quoiqu'en disent mes proches qui me comparent allégrement à la chanteuse grecque, je déclare haut et fort que cette paire me sied parfaitement et qu'en plus je n'aime pas trop la feta. Et toc.

Allez, je vous laisse avec une photo collector: ma trombine en CM2 portant les binocles de l'Apocalypse (combo fatal). Au cas où, je suis celle à la chemise de bûcheron.



Et vous, avez-vous été traumatisés par des paires de lunettes tout comme moi ? Quelles sont vos marques de montures favorites ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...