Jade from Paris: Et si on allait au ciné...

dimanche 7 novembre 2010

Et si on allait au ciné...


Moi, moche et méchant de Pierre Coffin et Chris Renaud
Voici mon film préféré de ces dernières semaines! Je m'attendais à un film d'animation nian-nian et très enfantin et c'est tout le contraire, promis, juré. Monsieur Gru s'est fait voler son titre de "plus grand méchant de tous les temps". Quelqu'un a en effet volé la pyramide de Gizeh, le pire délit jamais connu. Gru doit alors tout mettre en oeuvre pour redorer son blason, quitte à capturer la lune... Les personnages sont improbables, l'humour drôle à souhait, les Minions (petits bonhommes jaunes assistants de Gru) déments... J'ai passé un super moment devant ce film bien loin des classiques pour enfants, surtout créés pour les adultes à vrai dire. Il y a même une référence au Parrain, trop la classe. A voir en V.O pour l'accent improbable de Gru, d'autant que je ne suis pas sûre que la voix de Gad Elmaleh apporte beaucoup de charme au scénario.
Plus d'infos par ici.


Buried de Rodrigo Cortés
90 minutes sur un seul et unique figurant et un décor de 2 mètres de long? Buried l'a fait, et c'est réussi. Paul, citoyen américain travaillant en Irak, a été enlevé par des insurgés et enfermés dans un cercueil six pieds sous terre. A l'aide des objets laissés par ses ravisseurs, il doit tout mettre en oeuvre pour que des équipes puissent venir le chercher. Seul problème: il ignore lui même où il se trouve et le temps passe très vite... Angoissés du noir et des espaces clos, je vous le déconseille fortement. Pour les autres, il s'agit là d'un thriller anti-conformiste mais aussi d'une critique politique des Etats-Unis et de leurs relations diplomatiques avec le Moyen-Orient. A voir avec le coeur accroché et du bon pop-corn pour destresser.
Plus d'infos par ici.


The Social Network
de David Fincher
Je pense qu'il n'est même plus nécessaire de présenter ce long-métrage, dont on a parlé et reparlé dans tous les médias. J'arrive un peu après la bataille pour conseiller à tous ceux qui ne l'auraient pas vu d'y foncer, ne serait-ce que pour les multiples informations qu'on peut récolter sur la création et la gestion de Facebook. A côté de ça, les acteurs sont bons (mention spéciale aux jumeaux Winklewoss, en fait joués par deux gars complètement différents... miam), les nombreuses mises en abîme troublantes mais réussies et c'est franchement très intéressant. Et on peut accessoirement se rendre compte grâce à lui que Mark Zuckerberg est un crétin fini mais je crois que c'était déjà officiel.
Plus d'infos par ici.


L'homme qui voulait vivre sa vie d'Eric Lartigau
Le film le plus décevant de mes visionnages, alors que j'étais pourtant très enthousiaste à l'idée de le voir. Il faut dire que la bande-annonce promettait beaucoup d'émotions, qui apparaissent cependant très platement à l'écran. L'histoire est celle Paul, père de famille qui découvre que sa femme en aime un autre. Après une discussion qui finit mal avec l'amant de celle-ci, il se voit contraint de quitter Paris et mettre en scène sa disparition, plaquant femme, boulots et enfants. Direction le Monténégro, où il va exercer le métier de photographe... jusqu'à ce que son passé français le rattrape. Nombreux sont ceux qui ont dit que le film n'arrivait pas à la cheville du bouquin original de Douglas Kennedy. Les deux gros problèmes selon moi sont les longueurs et les acteurs peu crédibles avec en tête de listes Romain Duris, plus semblable à un junky qu'à un papa avocat au début du film. Reste heureusement Niels Arestrup, qui ne parvient cependant pas à sauver le tout. Dommage.
Plus d'infos par ici.


The romantics
de Galt Niederhoffer
On termine avec un film vu au hasard à New-York, et ce grâce aux avant-premières gratuites et ouvertes au public qui sont parfois organisées dans la ville. Je n'en attendais pas grand-chose étant donné que je déteste la majorité des films romantiques et ça n'a pas loupé: j'ai trouvé ça insipide et creux. Une bande d'amis se retrouve à la campagne à l'occasion du mariage de deux d'entre eux. Problème: le futur marié est l'ex de Laura, témoin de la mariée qui a beaucoup de mal à accepter cet idylle. Alors que la mariée Lila se cloître dans sa chambre pour évacuer le stress la veille du grand jour, les autres invités prennent une bonne cuite qui va peut-être tout chambouler. Secrets et sentiments dévoilés, disparition du marié, face à face entre ce dernier et Laura: on ne peut pas vraiment parlé d'une veillée de mariage idéale. Que dire à part que le scénario est téléphoné et que les acteurs sont très moyens, à part peut-être Elijah Wood. Katie Holmes la revenante est terne et agaçante, Anna Paquin (miss Stackhouse dans True Blood) godiche et effacée tandis que Josh Duhamel joue au beau gosse de service. Et que dire de cette fin facile et pseudo-tragique? Je suis contente d'avoir pu me faire ma propre idée en le voyant... Mais ce n'est vraiment pas terrible du tout.
La sortie n'est pas prévue pour tout de suite en France, vous avez de la chance ahah. Plus d'infos par ici.


Et vous, qu'avez-vous vu au cinéma dernièrement? Quel film avez-vous préféré?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...