Jade from Paris: Prince of Persia, les Sables du Temps

mercredi 19 mai 2010

Prince of Persia, les Sables du Temps


J'ai assisté hier soir à l'avant-première de Prince of Persia, les Sables du Temps, le dernier film signé Disney et Jerry Bruckheimer (monsieur Pirate des Caraïbes), divertissant à défaut d'être vraiment intéressant. Dans le Royaume de Perse, les trois Princes envahissent la ville sacrée d'Alamut à la recherche d'armes et de forges ennemies. L'ambiance est à la fête jusqu'à l'empoisonnement du roi, dont Dastan (son fils adoptif) est accusé. Il parvient à s'enfuir grâce à Tamina, Princesse d'Alamut, et découvre vite qu'une dague sacrée renfermant la colère des Dieux serait le vrai motif de l'invasion perse. Parmi ses frères, son oncle et leurs milliers de sujets, qui est à l'origine de ce coup monté?
Bon, l'histoire n'est pas très originale, avec son lot de méchants, son intrigue familiale, son histoire d'amour complètement nian-nian et ses scènes de castagne. Amis des uppercuts, vous n'allez pas être déçus puisque la moitié du film doit bien consister en des cascades, des coups d'épées et autres prouesses musculaires. Au point qu'on en a marre, au bout d'un moment. Dommage également que les lieux soient peu utilisés: malgré de très jolis plans, les personnages ne font pendant deux heures que des allers-retours entre Alamut, la ville d'origine de Dastan et le désert perse. Sans oublier que le héros et la princesse Tamina ne croisent QUE les mêmes personnes, comme si le désert et les villes faisaient la taille de ma rue.
Heureusement que plusieurs acteurs sont là pour remonter le niveau, entre Ben Kingsley qui fait toujours aussi peur, Gemma Arterton très jolie et Toby Kebbell... Graou. Jake Gyllenhaal, lui, joue parfaitement au tombeur de midinettes fougueux, courageux un peu idiot. Mention spéciale cependant aux Hassanssins et l'acteur Gisli Örn Gardarsson, qui parviennent à donner un peu de piquant au scénario.
Bref, Prince of Persia, les Sables du Temps est un film à gros budget à réserver aux enfants faute d'avoir été vraiment captivée par l'intrigue. Esthétiquement, il n'y a rien à dire: la dose de muscles est remplie, les costumes sont réussis, tout comme la bande-originale mi-orchestrale mi-orientale. L'histoire reste tout de même bateau malgré le joli cadre arabique, et les protagonistes creux sont dignes des plus grands films pour adolescents. A voir pour le fun uniquement, et pour le torse de Jake Gyllenhaal :)
Plus d'informations sur le film juste ici!

PS: le choix des personnages présents sur l'affiche est à revoir car clair comme de l'eau de roche... Ceux qui ont vu le film comprendront pourquoi :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...