Jade from Paris: Sawadti kha*

mercredi 17 mars 2010

Sawadti kha*


* "Comment ça va?" en thaïlandais dans le texte

Après trois jours très intensifs passés à Bangkok, me voici de retour dans la capitale! Comme promis, vous aurez droit à plusieurs articles à ce sujet, d'autant plus que je suis tombée en extase sur cette ville et la Thaïlande tout court. Je vous avoue que j'appréhendais quelque peu mon séjour, rapport que j'ai l'habitude de me rendre en Chine et de grincer des dents la plupart du temps. Je redoutais de me sentir étouffée comme à Beijing, mais c'est bien tout le contraire à Bangkok! Sur la dizaine de pays que j'ai pu visités, aussi bien ceux en difficulté que les plus développés, la Thaïlande est sûrement celui qui m'aura le plus apaisée et réjouie en si peu de temps. Ceux qui me connaissent savent que je suis loin du pays des Bisounours mais nom de Diou! Les Thaïlandais sont adorables, très polis et extrêmement réservés. Je crois que je n'ai jamais autant souri de ma vie, à part peut-être lors de l'obtention de mon baccalauréat avec mention, et l'achat de ma Barbie "Princesse des Iles" il y a une bonne dizaine d'années (joke hein). De plus, j'avais souvent eu des échos avant mon départ sur la saleté et la dangerosité des lieux: que nenni, moussaillons. J'ai eu l'image d'une ville qui se modernise, pleine de superbes installations et d'enfants tous plus joyeux que les autres. Même les quartiers dits chauds craignent moins que Châtelet-les-Halles la nuit, on est bien loin du Péril Jaune.


En fait, mes camarades et moi (mais je vous expliquerai tout cela un peu plus tard) avons eu la chance d'être accompagné d'un Thaïlandais (adorable, donc) pure souche, qui a su nous faire découvrir de sacrés recoins de la ville et d'en profiter au maximum. Temples, marchés, bars avec vue sur le fleuve... Je vous prépare donc une petite liste de bonnes adresses classée par thématique: shopping, culture et gastronomie. J'espère que cela vous plaira, et surtout vous donnera envie d'y faire un tour!


Je peux en tout cas vous assurer que la déprime post-retour est absolument rude. Bouh.
Kobkhun! (Merci!)
(la fille complètement bilingue)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...