Jade from Paris: Suspens total: les résultats du concours Clarins

vendredi 22 janvier 2010

Suspens total: les résultats du concours Clarins


Hello, hello! J'espère que vous allez bien en ce 22 janvier. De mon côté, c'est un peu la course entre les exams passés, le boulot, un foutu rapport de stage à faire (et pour une prof aux tendances dominatrices), plein de chouettes choses en cours et qui vont très vite arriver... Ah, que c'est dur d'être une femme Barbara Gould!
Mais comme tout le monde s'en fout, voici de suite les résultats du concours Clarins! Tout d'abord, je tiens vraiment à vous remercier pour vos nombreuses participations qui m'ont surtout fait exploser de rire, et accessoirement passer pour une détraquée mentale dans les lieux publics. Vraiment, vous avez égayé mes journées et ça fait bien plaisir de voir qu'on n'est pas le seul boulet de la cosmétique. D'ailleurs, l'anecdote de plusieurs d'entre vous concernaient vos proches, bravo l'amitié hein!
Bon, la gagnante de la gamme Eclat du Jour de Clarins est... un gagnant: Steprv pour son histoire des cheveux mystérieusement gominés (et brûlés) à la crème dépilatoire à la base destinée à ses poils de torse. Oui oui, vous avez bien lu.
Et puisque, comme je vous l'avais dit, vous m'avez beaucoup fait rire, j'ai décidé qu'il y aurait une Première Dauphine récompensée de ma part par un petit lot perso. Il s'agit de Lullabulle et son anecdote sur sa tignasse (décidément!) et le beurre de karité maudit!

En fait, leurs deux anecdotes combinées me rappellent un très mauvais souvenir personnel! Je devais avoir 13 ans, vacances d'été en Chine. Je prends ma douche chez ma tante et reluque le tout nouveau shampooing que ma cousine, 20 ans à l'époque et aussi extrêmement péteuse, venait d'acheter en ma compagnie au supermarché. Bon, la porte est verrouillée... J'applique de ce fameux produit sur l'avant de mon crâne, masse, masse, masse et me rend compte que rien ne mousse. Pas grave, je m'en ressers un peu, masse, masse, masse et ne voit toujours pas l'once d'une mousse. Jamais deux sans trois, j'en applique à nouveau et me rend à l'évidence: ce shampooing est trop bizarre. Zen au possible, je me lave finalement les cheveux à la savonnette (top glamour) et sors de la salle de bain comme si de rien n'était. Ma cousine passe après moi et surgit derrière la porte, verte de rage avec le shampooing à la main et hurlant à tue-tête:
-"Xiao Yu, bu shi xi tou fa de!" (en français: "Jaaaaaade, ce n'est pas pour se laver les cheveux!") (j'ai enlevé les insultes par souci de bienséance).
Ah, ça aurait pu être pire mais c'était en fait un super démêlant ultra-efficace. Genre j'ai eu les cheveux situés sur l'avant du crâne luisant pendant une bonne semaine, malgré les shampooings (les vrais) à répétition. Et sous les sarcasmes de ma cousine, toujours prête à expliquer et réexpliquer au reste de la famille pourquoi j'avais une partie de la tête aussi grasse. Grognasse de cousine (à l'époque hein).

Voilà, c'était tout. Donc j'attends les adresses de Stéphane et Lullabulle très très très rapidement, et merci aux autres!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...