Jade from Paris: Ne jamais se peser après les Fêtes, jamais...

dimanche 3 janvier 2010

Ne jamais se peser après les Fêtes, jamais...


Ça y est, nous sommes entrés en 2010! Plus que deux ans avant la fin du monde, plus que deux ans, les gars! Plus sérieusement, c'est bien une des premières fois que j'ai l'impression d'avoir doublé de volume à force d'avoir pleinement profité des réveillons. Les années précédentes, c'était soit pizzas pas assez cuites et compagnie chez les copains, soit soupe et saumon fumé en solitaire à la maison, soit petit dîner simple mais très bon avec la famille quand elle daignait ne pas partir au soleil. Pas trop de dangers caloriques à première vue, à moins d'accompagner le tout de "World Mix" (the top of the pops) de Haribo et le cuissot était garanti flasque et redondant. Ma technique personnelle: toujours se limiter à un paquet par jour!


Le problème, c'est que la folie ne s'est pas arrêtée aux bonbons à base de gélatine de cochon cette année. Non! Tout a commencé lors du réveillon de Noël chez ma copine Laura où, comme je vous l'ai dit, l'assiette était vraiment à la fête. Rôti farci, foie gras à la confiture de figue, fromages qui puent et qui déchirent leur môman... J'en ai l'eau à la bouche rien que d'y penser.


Figurez-vous qu'une soirée entre filles en ma demeure a suivi quelques jours plus tard, et ça a été de nouveau la débandade. Et vas-y que je te grignote les cacahuètes, et vas-y que je te démonte les lasagnes à la bolognaise, et vas-y que je finis toutes les pizzas, et vas-y que je te lèche le récipient des Monster Munch... Un carnage, je vous dis. Et encore, on n'avait pas tout ingurgité, donc je me suis vaillament portée volontaire pour finir les restes quoi. Autant vous dire qu'après huit jours d'ambiance boulimique (une première pour moi), il reste encore moults chips, fraises tagada, marbrés et tarama. Mon estomac a ses limites, mais c'était juste pour me préparer physiquement au réveillon du 31: foie gras, saumon fumé, escargots, pâté en croûte, knakis, chips et même couscous, qui dit mieux? Heureusement que j'ai dansé comme une folle sur du Gilbert Montagné dans les heures qui ont suivi, j'avais une pêche d'enfer après.


Bref, tout ça pour vous dire que je compte bien me calmer niveau gourmandise même si ça ne semble pas gagné pour le moment. Au programme: soupes et veloutés de légumes, un maximum de clémentines et une cure de compléments alimentaires! J'ai pu en recevoir quelques-uns, dont ceux au charbon végétal (gné?!) d'Elusanes, une marque des Laboratoires Pierre Fabre. Aucun goût de suie à l'horizon mais la digestion est bien facilitée, ce qui n'est pas négligeable après s'être bien empiffré toute une semaine.


Allez, c'est parti (mais juste après la galette à la frangipane et pistache prévue pour ce soir) (quand même).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...