Jade from Paris: La Princesse et la Grenouille (et aussi du Jim Carrey)

mercredi 13 janvier 2010

La Princesse et la Grenouille (et aussi du Jim Carrey)


Hello tout monde! On commence avec un petit cadeau: qui souhaite assister à l'avant-première d'I Love you Phillip Morris, avec Jim Carrey et Ewan McGregor? Elle aura lieu à Paris jeudi prochain à 20h, et l'invitation est valable pour deux personnes. Laissez-moi un commentaire jusqu'à vendredi 17h et je tirerai le gagnant au sort; le résultat sera donné lundi, tout comme le nom du gagnant de la crème Shiseido d'ailleurs. Vous trouverez la bande-annonce sur ici, j'ai hâte de voir ça car j'aime beaucoup Jim Carrey!



Passons maintenant au dernier Walt Disney, La Princesse et la Grenouille, que j'ai eu la chance de voir la semaine dernière. Ce film renoue avec l'art du dessin animé, abandonné depuis quelques années déjà par les studios Disney au profit de la 3D, mais j'avoue ne pas avoir été séduite. Certes, c'est beau, c'est parfois drôle, c'est mignon et le tout est plein de bonnes intentions. Pour la première fois, l'héroïne est noire de peau mais pas à la manière d'un exotisme à la Mulan ou Pocahontas, non. Ici, Tiana est une afro-américaine vivant dans la Nouvelle-Orléans, elle trime au quotidien pour pouvoir un jour ouvrir son propre restaurant. Exit les petites servantes et autres filles maltraitées par leurs belles-mères: le personnage principal est plus que réaliste et dans un cadre spatial bien déterminé. S'ajoute à cela l'Histoire des Etats-Unis et de cette région cotonnière que les réalisateurs ont pris en compte, un autre très bon point.
Mais le problème, c'est qu'une héroïne et un décor ne font pas tout, même sur fond de musique jazz. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas regardé de dessin animé signé Walt Disney mais ce nouvel opus m'a paru bien fade. Les dialogues sont niais, les passages chantés trop nombreux et l'ensemble peu palpitant comparé à La Belle au Bois Dormant, Mulan ou Hercule. Ça se transforme en grenouille, ça pousse la chansonnette, ça joue de la guitare, ça tombe amoureux (repeat x10), et au final c'est ennuyeux. Néanmoins, une enfant placée tout près de nous dans la salle de projection n'arrêtait pas de s'esclaffer, je suppose donc que La Princesse et la Grenouille plaira à tous ceux d'entre vous qui ont conservé leur âme d'enfant! Bref, ce dessin animé est pour moi une déception, tant par la forme, trop plate et répétitive, que par le fond, trop enfantin et creux. Rendez-nous Ariel, la petite sirène (et ma capacité à m'émerveiller comme une mioche de 7 ans par la même occasion).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...