Jade from Paris: Une B.D, une B.D, une B.D!

vendredi 25 septembre 2009

Une B.D, une B.D, une B.D!


En toute logique, je commence ma petite sélection de bandes-dessinées avec un livre-disque qui n'est pas du tout une B.D mais que vous trouverez dans ce rayon chez votre libraire: Le Lac aux Vélies de Labyala Nosfell et Ludovic Debeurme. Attention, sortez vos lances-pierres: je ne connaissais pas du tout Nosfell avant d'avoir la chance de le rencontrer au mois de juillet dans les locaux de Futuropolis. Musicien et chanteur inclassable selon moi, il a déjà sorti 3 albums (dont le dernier, Nosfell, sorti au mois de juin) très particuliers puisqu'ils sont enregistrés en langue Klokobetz. Euh?! Il s'agit en fait d'une langue inventée par Nosfell lui-même, mariée à toute la mythologie et l'Histoire d'une contrée imaginaire: Klokochazia. Tous les albums reprennent des évènements et des personnages de ce lieu tandis qu'ils sont (une partie, du moins) pour la première fois illustrés dans le Lac aux Vélies. Ce conte musical raconte la vie de Günel, homme tourmenté et maudit qui tuera l'être aimé à force de trop vouloir percer les secrets de l'amour. Autant vous dire que l'univers est sombre, très proche du dessin animé L'Histoire sans fin que je regardais le mercredi après-midi (et en plus glauque), mais j'ai été de suite emportée, regrettant même qu'il n'y ai pas plus de pages... Le texte en Klolobetz, sa traduction, les illustrations et le CD (regroupant 13 titres choisis dans les albums de Nosfell) font de cet ouvrage quelque chose de précieux, mystique et intrigant. Bref, une très jolie découverte, et que dire du talent et de la gentillesse de Nosfell et de Pierre Le Bourgeois, son violoncelliste... Juste "wahou".
Merci à Véronique et Futuropolis!



Voici maintenant une très grosse bande-dessinée, aussi bien de par son nombre de pages que par le thème abordé, signée Catel et Bocquet: Kiki de Montparnasse. Alice Prin alias Kiki est une figure emblématique des années folles, muse de plusieurs artistes avant-gardistes et femme de caractère. Vous l'avez sûrement aperçue sans même le savoir sur certains clichés restés mythiques, comme Le Violon d'Ingres ou Noire Blanche (voir ci-dessous) de Man Ray. L'ouvrage retrace sa vie, depuis sa naissance en 1901 et son enfance auprès de sa grand-mère à Châtillon-sur-Seine jusqu'à sa mort, solitaire et douloureuse, en passant par son arrivée à Paris où elle connaîtra un succès fulgurant. Bonne à tout faire dans une boulangerie de la capitale, Kiki se révolte vite contre un quotidien ennuyeux et hypnotique et entame sa vie de "bohème", entre artistes désargentés et coups d'un soir. Elle rencontre ainsi les artistes d'avant-garde les plus actifs du moment, avec qui elle bâtifolera pour la plupart: Mendjiski, Foujita, Tzara, Cocteau, Picabia, Breton, Man Ray... Ce dernier fera d'elle sa muse adorée et il sera d'ailleurs son conjoint "officiel" pendant près de 20 ans, avant de filer avec son assistante. Kiki est alors une personnalité dans tout le quartier de Montparnasse, réputée pour ses interprétations de chansons grivoises dans de nombreux bars et cabarets. Entourés de ces amis/amants, d'alcool et de cocaïne, elle tente de fuir l'ennui et la morosité, mais sa soif est trop grande... Kiki de Montparnasse présente de manière très réussie le déchéance de cette personnalité, si folle pour l'époque, qui exaspérait autant qu'elle fascinait. Et lorsque l'on sait qu'elle mourut d'hydropisie dûe à trop d'excès, seule et fauchée...Plutôt déprimant, non? La dernière illustration est sublime et la trame intéressante, donc foncez si vous aimez l'art et les personnages emblématiques.



Je vous présente enfin une bande-dessinée amusante à mettre entre les mains des petits et des grands: Le journal du Lutin d'Allan Barte. Victor a 8 ans, il entre en CE2 et a pour meilleur ami le petit Kader. Et comme il adore la B.D, il dessine ses meilleures anecdotes dans ce journal intime un peu spécial. Cours de piscine avec la classe, rencontre avec un camarade handicapé, engueulades avec son ado de soeur Camille, boom d'anniversaire de Katia, sa dulcinée... On suit tout simplement le quotidien d'un enfant un peu con-con, fautes d'orthographe, questions existentielles et humour bêbête inclus. Fuyez si vous aimez les ouvrages sérieux et très structurés: ça n'est pas le cas ici et on peut même passer au Tome 2 sans avoir lu le premier (qui n'a, en passant, pas grand intérêt comparé à son petit frère). Mais un peu de légèreté ne fait vraiment pas de mal, n'est-ce pas? A noter qu'il y avait même un blog dédié à la sortie de cet album, La vie du Lutin, malheureusement arrêté en 2007 (oui, la date de publication date légèrement ahah).


Bonne lecture et si vous avez des conseils B.D, je suis preneuse :)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...