Jade from Paris: Hollywood in the 20s

jeudi 10 septembre 2009

Hollywood in the 20s


Est-ce que ça vous est déjà arrivé de commencer un livre, de pédaler dans la semoule pendant une bonne centaine de pages, de vous demander comment une lecture peut être aussi ennuyeuse avant de le dévorer en quelques jours parce qu'en fait il est trop bien? C'est ce qui s'est passé avec Si loin de vous de Nina Revoyr. Le roman retrace la vie de Jun Nakamaya, émigré japonais vivant à Los Angeles, aujourd'hui seul, sans enfant et aigri de la vie. Mais le vieillard cache bien son jeu: dans les années 1910-1920, il était une star adulé par les fans, un acteur de cinéma muet remarquable et un gentleman présent dans toutes les soirées huppées de Hollywood. Et quand il décide de replonger dans sa mémoire et sa carrière après avoir été contacté par un jeune réalisateur et admirateur, on se rend compte que le personnage réservé et chic n'est pas si parfait que ça... Jusqu'au final, où l'on apprend enfin pourquoi sa carrière s'est arrêté en 1922, en plein apogée. Racisme anti-jap de l'époque, mauvais scénarios ou problèmes plus personnels? Certains disent que le meurtre irrésolu d'Ashley Bennett Tyler, son réalisateur fétiche, y est pour quelque chose...
Comme je l'ai dit, j'ai eu beaucoup de mal à passer les cent premières pages. Narrateur antipathique, présentation de nombreux acteurs, de films et de réalisateurs... Pourtant, ces longs chapitres sont en fait très importants pour comprendre les évènement relatés un peu plus tard et surtout l'ambiance du Hollywood de l'époque. Le style très (parfois trop) lent et réfléchi, quant à lui, est en parfaite adécuation avec le narrateur. On fait ainsi la connaissance d'Elizabeth Banks (une Marylin Monroe brune avant l'heure), Nora Minton Niles (une Shirley Temple du muet), Gerard Normandy (le directeur des studios Perennial) ou encore Hanako Minatoya (une actrice de muet et de théâtre loin du faste hollywoodien), avant d'en apprendre plus sur leur travail et surtout la fin de leur carrière. Ce roman dépeint donc le milieu du cinéma de manière assez fataliste mais aussi nostalgique, la gloire s'en allant aussi vite qu'elle est arrivée. On en vient même à regretter que tous les personnages soient fictifs et qu'il soit impossible de poser un véritable visage sur leurs descriptions! De plus, l'intrigue principale (1922 et la retraite anticipée de Nakayama) est rondement menée et chaque chapitre réserve son lot de surprises. Par conséquent, Si loin de vous est selon moi un très bon roman, qui plaira aux amoureux de cinéma, de culture mais mais pas que! A moins que le style très carré ne vous endorme définitivement :)


Merci à Chez-les-filles et aux éditions Phébus pour cette lecture!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...