Jade from Paris: Les chinoiseries de Chronique Blonde

lundi 24 août 2009

Les chinoiseries de Chronique Blonde

Partons à la découverte de la « beautyChine » si vous le voulez bien. Revêtez une robe en soie, faîtes-vous un joli teint diaphane et pensez à sortir avec une petite ombrelle…


J’ai découvert Herborist au détour d’un rayon Sephora alors que j’étais à la recherche d’une crème préventive anti-rides, le message « il faut commencer l’anti-rides à 25 ans » étant le genre de message qui résonne bien en moi, comme si réellement, à partir de 25 ans, l’attaque de ces sillons disgrâcieux était inévitable.
Une vendeuse me voyant perdue au milieu de ce monde des crèmes anti-âge à l’époque totalement inconnu pour moi est venue à ma rescousse et m’a alors parlé de cette marque fondée à Shangaï il y a plus de 100 ans et m’en a vanté les mérites.
A cette époque je ne craque pas immédiatement mais me rue sur le site de Sephora sitôt rentrée chez moi pour lire l’histoire de la marque, la vendeuse ayant quand même réussi à attiser ma curiosité (en même temps en matière de produits de beauté ce n’est pas bien compliqué de me prendre dans ses filets) :
«Herborist ou les secrets de beauté chinois. La Chine détient une tradition botanique parmi les plus anciennes du monde. Dès la plus haute antiquité, l'Empereur mythique Shen Nong observa 365 plantes médicinales aux pouvoirs mystérieux et leurs énergies particulières. Le traité qu'il écrivit, le Ben Cao Jing, recopié et transmis par ses disciples, fait encore autorité, les plantes y sont répertoriées selon les mouvements énergétiques qu'elles introduisent dans le corps. Fidèle aux prescriptions anciennes, Herborist allie les pouvoirs de ces plantes à des formules innovantes de la recherche moderne. Les femmes chinoises ont plébiscité ces produits qui reprenaient les recettes ancestrales à base de plantes et les alliaient aux découvertes les plus récentes de la technologie biologique. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus qu'une nouvelle marque de beauté qui arrive en France. C'est une part de la culture chinoise».

Et depuis je connais Herborist je ne rêve que d’une chose : voir l’incontournable T'ai Chi Masques trôner fièrement dans ma salle de bains (rien à voir avec l’anti-rides que je cherchais à l’époque on est d’accord mais depuis je suis moins « flippée de la ride ») !


Ce soin est ingénieux car il regroupe en réalité deux produits : un masque noir qui purifie et un masque blanc qui révèle l'éclat de la peau. Le masque noir est composé principalement de Pivoine Rouge (plante reconnue dans la tradition chinoise pour ses vertus purifiantes) tandis que le masque blanc est principalement composé de Pivoine Blanche qui nourrit l'éclat du teint.
Le T'ai Chi Masques est une réelle invitation au voyage, destination Shanghaï !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...