Jade from Paris: Manifeste pour un facteur

lundi 16 mars 2009

Manifeste pour un facteur


Le chariot jaune et marine est lourd, la pente de la rue difficile à monter. Trier le courrier n'est pas évident, surtout quand de gros paquets se rajoutent à ce poids. Commencer sa tournée à 10h30 du matin fait un peu tourner la tête, entre codes d'entrée, boîtes aux lettres et gardiens d'immeubles à contacter. La fatigue est telle que des colis disparaissent, rayons de soleil au milieu du labeur quotidien. Peu importe le poids, peu importe l'emballage: un simple suivi suffit et la caverne d'Ali Baba peut s'ouvrir devant vous d'un instant à l'autre. Après plusieurs plaintes de clients cependant, ce rythme alléchant s'essouffle quelques semaines puis complètement, car il ne faut plus se faire remarquer.
Alors, monsieur le facteur, vous qui êtes maintenant honnête et bien pensant, pourriez-vous déposer mon courrier dans MA boîte aux lettres et non celles d'à côté? Car entre "Olivier", "Bentami"* et "Rigazzo"*, je ne vois pas vraiment de ressemblance. Relevés de compte, colis de plusieurs kilos, magazines, tout y passe, et mes biens ne réapparaissent que si les voisins le souhaitent. Est-ce trop demander, ou faut-il que j'aille à nouveau faire la queue et une réclamation pour finir? Bordel.



* Ces deux noms ont bien sûr été modifiés
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...