Jade from Paris: Barcelone: jour 2

lundi 2 février 2009

Barcelone: jour 2


Réveil après une nuit difficile et une sonnerie exaspérante à 5h26 tout droit sortie du réveil de la chambre d'hôtel que j'avais apparemment très bien réglé, hum. C'est dimanche, ce qui signifie peu de shopping et une journée culturelle en perspective! Nous prenons le métro jusqu'à la Plaça d'Espanya pour visiter les collines de Montjuïc et leur jardin botanique. Le soleil est au rendez-vous mais il n'y a pas foule autour des fontaines magiques et du Palau Nacional. Tant mieux, car voir une jeune femme qui souffre, c'est moche et pas très gentil. Parce qu'à Montjuïc, ça monte et ça monte encore sur des kilomètres, surtout lorsque le lieu qui nous intéresse se trouve à l'opposée de l'entrée du parc... Allez, nous tentons tant bien que mal de prendre les escalators et continuons ensuite à pied, les bottines à talons en veilleuse. La vue est, comme souvent à Barcelone, impressionnante et très étendue, idéal pour se relaxer loin du tumulte citadin. Nous croisons en chemin le Stade Olympique Lluis Companys, stade officiel du RCD Espanyol, seconde équipe de la ville. Ouvert au public mais sentant légèrement l'urine, il a au moins le mérite d'avoir de sublimes statues de bronzes dans son enceinte! A défaut d'avoir de bons joueurs et une belle place dans le classement, le stade brille par sa décoration hehe. Et après une heure de marche, le Jardi Botanic apparaît enfin devant nous, havre de paix d'inspiration multiculturelle. La végétation s'y étend sur 14 hectares et est classée par régions: Chili, Australie, Californie, Afrique du Sud... etc. Ici encore la vue sur la ville est imprenable mais les hyperactifs ne se plairont pas longtemps dans cet endroit si calme et reposant. Amis de la nature, escaladez donc la colline jusqu'à cette jolie réserve naturelle un peu excentrée, d'autant plus que le prix du billet d'entrée (1,70€ pour les moins de 25 ans) n'est vraiment pas un problème.


Notre appétit se réveille vers 15h et nous nous dirigeons vers le Mare Magnum, centre commercial en bord de mer ouvert le dimanche. Nous hésitons devant tous ses restaurants remplis de touristes et optons finalement pour The Wok, chaîne espagnole proposant des plats asiatiques revisités. Leur terrasse au bord de l'eau est en plein soleil, le pied! Le serveur, correct mais sans plus, nous offre des chips de crevettes et nous commandons un "Aon Tong" (boeuf à la cantonaise et légumes sautés, riz blanc) et un "Ayam" (riz sauté au poulet, gambas, langoustines et légumes). Les plats sont délicieux, bien asaisonné mais malheureusement pas assez copieux; mieux vaut donc y faire un tour en cas de petit creux. Les prix ne sont pas excessifs vu le cadre mais on reste tout de même sur sa faim, donc: comptez 11€ par assiette et un supplément si vous vous installez en terrasse.


Et parce que j'ai été très déçue de notre dîner pris chez eux, je me dois de vous parler du Bar Lobo, restaurant branché situé à une rue de la Rambla. J'ai de suite craqué pour sa décoration à base d'énormes lanternes et de longues tables en bois, mais les services sont franchement à revoir. Le contenu des assiettes est ridicule: le hamburger (et sans buns le hamburger) de Chéri ne dépasse pas les 8 centimètres de diamètre et mon boeuf est présenté en 5 très fines tranches, pas une de plus. Les sauces au roquefort et oignons confits sont très bonnes, certes, mais je n'ai pas commandé de la viande rouge pour me faire des tartines. D'autant plus que le pain est payant! Un euro les deux bouts de pain, l'arnaque du siècle aucunement mentionnée sur la carte des plats. Nous sommes au final repartis avec l'estomac presque vide sous les yeux des serveurs expéditifs et prétentieux, du genre à faire une remarque cassante lorsqu'on confond "Agua mineral" et "Agua" tout court, le docteur ès service en salle. Bref, plus jamais.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...