Jade from Paris: Ladurée, mais à emporter!

dimanche 21 décembre 2008

Ladurée, mais à emporter!


Hier après-midi, j'invitais mon amoureux à prendre le thé chez Ladurée. Et, par une envie de sucre indépendante de ma volonté, je repartais avec une boîte de 24 macarons, sans cafés, sans fleurs d'oranger et sans pains d'épices parce que ceux-là sont légèrement dégueu (j'ai le palais difficile, moi). Autant vous dire que je peux vendre mes dents au marché noir dès le mois de janvier, étant donné que j'ai dépensé en deux heures le budget cadeau que j'avais prévu pour mon Chéri... Mais pour ma défense, j'accuse ma religieuse à la griotte d'avoir été moitié moins grande que d'habitude (ça tombe toujours sur moi ça), et puis mes couverts étaient sales. Parce que vous aurez beau payer 25€ pour deux pâtisseries, un thé aux agrumes et un café liégeois imbuvable, le mec s'occupant de la plonge aura toujours autant de mal à nettoyer une pauvre fourchette, quitte à laisser les restes d'un éclair à la vanille entre ses dents. Et je ne vous parle pas de l'aération, tant je pouvais humer les odeurs corporelles de mes non-voisins de table, comme cette vieille qui avait commandé à manger pour 15 et qui n'a rien touché (même pas aux pains au lait sucrés, scandale!) ou ce pauvre riche à ma gauche qui pensait intéresser tout le monde avec son histoire de trahison entre amis trop hype et riche comme lui, puisqu'il la récitait, la hurlait, la décortiquait à travers la salle au lieu de la susurrer sensuellement à l'oreille de sa femme, apparemment aussi peu intéressée que moi. Oh, ne me jetez pas la pierre! Qui n'a jamais observé ses voisins de table en attendant d'être servi? Et 20 minutes d'attente avant de pouvoir disposer des menus, c'était juste trop éprouvant pour que je ne tende pas l'oreille, et les yeux pour le coup, aux alentours.
Je crois donc avoir largement mérité cette petite boîte de macarons croquants mais fondants, d'autant plus que celui à la mangue-jasmin est un véritable délice. Par contre, je vous déconseille celui à la coque violet foncé qui sent très fort la cannelle et contient un fruit (?) plus qu'étrange, très filandreux et sucré. D'ailleurs, il faut croire qu'il n'est pas très demandé puisque le monsieur en a mis 3 dans ma boîte, le traître. Il m'a même fait tomber un coffret prestige (emballé, ouf) servant de modèle d'exposition sur les bottes, c'est dire combien il m'en voulait ahah. Toujours est-il que je ne passerai désormais plus que par la vente à emporter chez eux, car deux malheureuses expériences dans leurs salons de thé ne présage vraiment rien de bon lors d'une troisième fournée...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...