Jade from Paris: Quand l'art passe mal sur le papier...

mercredi 3 septembre 2008

Quand l'art passe mal sur le papier...


Ce matin, quelle ne fut pas ma stupéfaction lorsque j'ouvris ma boîte aux lettres: le magazine officiel de mon ancien lieu de travail, également trouvable chez le marchand de journaux, m'avait été envoyé. C'est sympa de penser à moi une semaine après, je crois que je leur manque horriblement :) Étant donné que je ne travaille plus dans ce musée (pour le moment mouahaha, je prépare mon retour dans un autre service) et que les titulaires uniquement reçoivent ce bijou de la presse, je pense qu'ils se sont en fait trompé de personne, à moins que ce ne soit mon cadeau de départ. Et à 6,90€ le journal, je peux vous dire que j'ai pris le temps de le feuilleter, d'autant plus que je n'aurais jamais été tentée de l'acheter en vrai.
Alors Grande Galerie, ce sont environ 115 pages sur l'art, mais pas n'importe lequel, attention: celui du Louvre et puis c'est (presque) tout! Car à l'intérieur de mon numéro (n°5, avec Mantegna en couverture) il n'y a que deux dossiers qui s'intéressent à des oeuvres et expositions hors les murs... Ça va les chevilles? D'un côté, c'est le magazine officiel donc il est un peu normal que les sujets portent sur les collections du musée, mais pas besoin d'en rajouter des tonnes non plus. Du genre répéter 50 fois le nom du directeur général et son poste au début de chaque article, alors que celui-ci se charge tout de même de l'éditorial dès la page 5. Ou rappeler au monde entier la bonté des conservateurs, qui prêtent leurs oeuvres sans hésiter et de manière si généreuse dans l'univers tout entier. Il y a même une planisphère reprenant toutes les oeuvres en ce moment à l'étranger, histoire de savoir où se trouve tel dessin par exemple, au cas où j'aurais envie de traverser 3 continents tellement j'ai envie de le voir. Je n'ai jamais lu de journal si mégalo, ou bien c'est moi qui déraille à cause de mes anciens chefs plus c*ns les uns que les autres. Plus sérieusement, le contenu des articles porte plus sur le travail du musée à gérer ses expositions plutôt que sur le travail et les idées des artistes, et ça m'a plutôt déçue. Parce qu'on n'est pas non docteur en histoire de l'art tous les jours donc niveau explications on aura vu mieux! Et puis si je vais voir une exposition, c'est pour les oeuvres présentées et pas pour plaindre ces organisateurs et conservateurs. Bref, si vous n'êtes point des spécialistes ou de fervents amateurs d'art comme moi, n'optez pas pour ce magazine: c'est cher et ce n'est pas assez transcendants pour nos petits cerveaux ;) Surtout si vous vous lancez dans le dossier L'art byzantin au musée du Louvre, sujet ô combien facile et universel! J'exagère car il y a tout de même des choses bien intéressantes (Balzac, splendeurs et misères du Louvre ou Picasso au Louvre), mais le côté vaniteux et nombriliste gâche vraiment le tout...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...