Jade from Paris: Let's all chant

mardi 4 mars 2008

Let's all chant



Parce que je suis une femme Barbara Gould, et surtout parce que Chéri a de bonnes relations, nous avons été invités hier soir au Queen pour la célèbre "Disco Queen". Je n'étais jamais allée dans cette boîte de nuit auparavant, en tout cas pas pendant une soirée! Minuit et demi: nous entrons dans la caverne d'Ali Baba, l'ami de Chéri (qui s'occupe en fait de la communication du club) nous offre un vodka-pomme servi par un barman plutôt étrange, ou une barmaid... à vrai dire, je ne sais pas! Sympa, en tout cas, ce petite interlude boisson :) J'ai aussi fait la bise à un monsieur que je ne connaissais pas, puis j'ai appris dix minutes plus tard qu'il s'agissait de Jeff Cortez, un des DJs résidents de la boîte plutôt réputé dans la nuit parisienne hihi. D'un côté, il faisait super noir et j'avais un verre dans la main, ça peut expliquer mon égarement si besoin il y a ;) Et comme on n'est pas des VIP tous les jours, nous avons carrément eu accès à la cabine du disc-jockey (ça n'existe plus ce mot, je sais), où j'ai pu me trémousser sur "Alexandrie, Alexandra" ou "Funky Town" sans être engloutie par la foule. J'ai eu droit à un coucou du DJ aux platines Eric Kaufmann (super sympa d'ailleurs) qui bougeait son popotin lui-aussi, auquel j'ai répondu par mon plus beau sourire ultra red. Et puis, depuis ce poste privilégié, j'ai pu m'adonner à un passe-temps plus que plaisant: scruter la foule, faire un petit commentaire en dansant, repérer de jolies robes sur des mannequins vivants...etc (bein quoi? Ne me dîtes pas que je suis la seule à épier ce qui m'entoure comme ça ^^!). Bref, après diverses chorégraphies de ma part sur "Daddy Cool", "Highway to hell" et "Femmes des années 80" ( oh mon Dieu!) sur la piste cette fois, nous avons quittés les lieux, les yeux plein de boules à facettes mais les oreilles un peu trop anesthésiées par des musiques sorties avant même ma naissance, pardi! Alors pour une première soirée dans l'ancien temple gay, je n'ai vraiment pas à me plaindre, même si un petit coup d'electro ou de house ne m'aurait pas gênée :) Merciii Biloute de m'avoir emmenée (l) et merci à Monsieur Gregory qui ne passera jamais par ici mais on ne sait jamais...



PS: Mais comme toutes les femmes Barbara Gould, je suis un peu cruche aussi parfois... J'avais oublié mon appareil photo, alors pour le peine vous n'avez droit qu'à une vidéo du téléphone de Chéri, filmée depuis la cabine présidentielle ahah
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...