Jade from Paris: Tu veux ma photo, c'est ça?

jeudi 20 mars 2008

Tu veux ma photo, c'est ça?


Ca, c'est moi lorsque j'étais bien jeune et très très très insouciante. Je devais avoir 3 ou 4 ans (et je courais vite à l'époque apparemment!). Pourquoi je vous ressors cette photo du fin fond de mes vieux dossiers Windows? Parce que je me rends compte que j'ai quand même vachement changé depuis toutes ces années: physiquement bien sûr, mais aussi psychiquement. Mais je ne suis pas en train de vous parler de l'insouciance de l'enfance hein! Juste de mon caractère qui a énormément évolué.
Déjà, j'étais un vrai garçon manqué, malgré mes jupons et ma coupe à la Mireille Mattieu, et je ne pleurais que rarement; c'est sûr que ça me change vachement d'aujourd'hui, moi qui ai un coeur d'artichaut et qui pleure comme une madeleine devant Ugly Betty (surtout quand Santos se fait tuer dans l'épicerie olala!). Par exemple, lors d'un de mes nombreux séjours à Pékin, j'ai mordu mon cousin au sang au niveau du cartillage parce qu'il refusait de me poser par terre; sans oublier mes coups de poings et de pieds dans l'entre-jambes de mes six frères. J'étais aussi très déterminée et persévérante: je refusais au plus haut point de partager ma table dans les snacks pourtant bondés avec des inconnus, et je le faisais savoir à un kilomètre à la ronde par le biais de mes hurlements si cette exigence n'étais pas respectée par mes parents; j'aimais également leur faire d'autres grosses crises de (fausses) larmes, dont une plutôt étrange dans un hôtel où je voulais dormir à tout prix ENTRE les deux lits simples qu'ils avaient rapprochés, à la manière d'un petit écureuil à moitié dans les airs. Mais attention, j'étais aussi très serviable: j'ai ainsi coupé les cheveux de ma voisine du même âge que moi à la campagne (je devais avoir 7-8 ans) qui bavait sur mon mini-carré frangé; finalement, sa mère a failli faire une syncope, l'a de suite emmené chez le coiffeur et ma copine a eu la boule à zéro pendant plusieurs bonnes semaines (pourtant, j'avais fait du bon boulot, artisanal mais avec amour!). Et plus que tout, j'avais le sens de la fête et des loisirs: mon père travaillant dans un petit parc d'attractions du 16e arrondissement de Paris, je fouinais toujours dans les cabines des manèges, et pour ne pas faire patienter les clients, j'avais fait démarrer une sorte de carroussel, sans permission et sans prévenir non plus bien sûr; ou j'arrachais les jolies jonquilles de la pelouse et essayait de les revendre 10 francs (!) aux visiteurs, sous leurs regards indignés et méprisants.
Aaa mon enfance, c'est sûre qu'elle a été riche en émotions! Pas une journée sans me faire des égratignures, pas une journée sans me battre avec un de mes frères, pas un journée sans que ma môman ne crie (mais ça, ça a pas vraiment changé avec le temps ahah). Oh mais si, après coups je crois qu'il y a bien un de mes traits de caractère qui n'a pas disparu: JE SUIS TOUJOURS UNE VRAIE GARCE ET UNE VRAIE ENQUIQUINEUSE, mais avec ceux qui le méritent (mais pas toujours), rassurez-vous; et je suis serviable aussi hein, plus que déterminée en tout cas ahah! Et comment ça mon article il est ultra long?




Et vous, vous êtiez comment au format "3 pommes"?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...