Jade from Paris: "Je suis une légende": le retour

vendredi 1 février 2008

"Je suis une légende": le retour


J'ai vu le film, j'ai lu le livre. Moi qui m'attendait à tomber sur la même histoire, les mêmes décors et les mêmes personnages, j'ai été agréablement surprise en lisant ce roman de science-fiction de Richard Matheson. Sur le papier, pas de mutants alpha, de happy ending, de Robert Neville héroïque mais des vampires morts et humains (!), une fin surprenante à la limite du fantastique (oui, dans un roman de science-fiction, je comprends que ça puisse paraître étrange) et un homme cloîtré presque obsédé sexuel, obèse et alcoolique. Je ne suis vraiment pas fan de SF mais j'ai très vite été captivée par l'atmopshère de chasse à l'homme puisqu'ici ses voisins savent où Neville vit, qu'il n'a pas de compagnon à quatre pattes et qu'il est loin d'avoir des nerfs d'acier, contrairement au film. Cependant, les premières pages m'ont parue difficile à comprendre à cause d'explications essentielles qui n'apparaissent que tout au long du roman. Et c'est en fait grâce au film que j'ai pu me repéré: la maison était celle du film, Neville avait le visage de Will Smith avec des cheveux blonds et 40 kilos en plus, les vampires avaient la même allure que les alpha...etc. Mais mis à part ces liens que j'ai moi-même créés, les deux versions n'ont presque rien en commun et je dirais que c'est une des raisons pour lesquelles ce roman doit être lu, en dehors de son style très accessible et de son intrigue plaisante.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...