Jade from Paris: Jamais je n'irai chez le barbier

samedi 26 janvier 2008

Jamais je n'irai chez le barbier


Je viens juste de rentrer du Gaumont Aquaboulevard, où j'ai pu voir l'étonnant Sweeney Todd de Tim Burton, adaptation de la célèbre comédie musicale made in Broadway. Le sublime Johnny Depp, malgré les couches de fard blanc sur son visage, est irrésistible et les autres personnages le sont tout autant, étranges, machiavéliques et habillés tel les cousins de Marylin Manson. L'histoire, elle, est un peu simple cependant: un homme envoyé au bagne souhaite se venger du juge qui l'a condamné et qui en plus lui a volé sa femme et sa fille, sans oublier qu'il souhaite en plus se marier avec cette dernière! On suit donc ce barbier revanchard depuis son retour à Londres jusqu'à l'accomplissement de son souhait le plus cher, et un peu plus également... Le final à la Notre-Dame de Paris (le livre hein!) m'a gentiment fait sourire, tant il est en contraste avec le reste du film, un peu gore et puissant, tant dans la musique que dans les faits et les répliques. J'ai tout de même apprécié le registre musical qui révèle d'atypiques chanteurs: Johnny et sa voix de crooner, Sacha Baron Cohen le Borat national et sa voix de faux italien, Helena Bonham Carter et sa voix de madonne, et tous les autres. Sauf que trop de chansons tue la chanson, surtout quand les mêmes sont sans cesse reprises... Mais mis à part cela, j'ai passé un excellent moment, transportée dans un Londres gothique où les tourtes à la chair humaine abondent et où il ne vaut mieux pas passer chez Mister T le fameux barbier...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...