Jade from Paris: Le coca qui coûte la peau des fesses

dimanche 11 novembre 2007

Le coca qui coûte la peau des fesses

Puisque d'après mon petit sondage maintenant terminé vous êtes 45% à préférer prendre un verre sur une terrasse à Paris, pourquoi ne pas parler d'un petit café de la capitale? J'ai plusieurs fois pris un verre au Tsé, le bar lounge de la porte d'Auteuil juste en face du Murat -le café à starlettes-, qui fait aussi resto. Je n'y ai jamais déjeuné, juste pris un truc à boire car mon lycée était à 5 minutes à pied et que Chéri adulait cet endroit, ce qui pour ma part n'est pas -ou plus?- trop le cas.
La terrasse devant le bar est plutôt grande; mais la vue, elle, laisse à désirer: la route et les voitures... Ah oui, j'oubliais, c'est tout simplement LE bon endroit où il faut être assis pour se faire repérer. La terrasse se prolonge sur le côté du bar, et là c'est le drame: vue sur un arrêt de bus, ou sur les voitures qui s'arrêtent au feu rouge, mais quand on aime être vu on ne compte pas hein! Il paraît qu'il y a également une immense terrasse à l'étage, très agréable l'été pour passer incognito; ça doit être pour les VRAIES stars ça... A l'intérieur, la situation s'arrange: de très jolis décors pour une ambiance chaude et orientale. Plusieurs salles sont disponibles pour prendre un verre ou manger quelque chose; perso, j'ai adoré être assise devant la cheminée, mon chocolat sur la longue table basse devant moi et un grand canapé douillet sous mes fesses. Le tout accompagné d'une très bonne ventilation qui fait que nos vêtements ne sentent pas trop la fumée et une agréable musique d'ambiance, du type Gotan Project.
Sauf que ça, c'était avant. Parce que la très utile aération et le son ont disparu aujourd'hui. Et que les serveurs sont aussi malpolis que les jeunes gens qui fréquentent l'endroit désormais. Il y a quelques années, on pouvait compter sur une ambiance sympa, des clients huppés mais pas dérangeants et un serveur latino-américain super gentil. Aujourd'hui, le lieu est envahi par la génération tecktonik ou sécheuse de cours, qui fument un paquet en une heure à seulement 14 ans, et qui surtout ne commandent qu'un café ou un verre d'eau. D'accord, tout le monde ne roule pas sur l'or, mais dans ce cas là, ça ne sert a rien de fréquenter un bar comme celui-là, où la clientèle souhaite montrer sa fortune via ses consommations. D'ailleurs, le prix des conso ne cessent d'augmenter: le coca à 5 euros l'an dernier coûte maintenant 5,70€. Autant acheter un pack à Carrouf' et le boire chez soi avec ses amis... Et puis, si c'est pour être servi par quelqu'un qui ne prend même pas la peine d'enlever l'emballage de ma mini-bouteille de Nestea -si si, ça m'est arrivé- ou qui oblige la clientèle a ôter un bonnet qu'on a mis parce qu'il caille là-dedans -ça, c'est arrivé à Chéri :)-, je préfère encore aller dans un petit bar sympa et surtout moins cher de la Butte-aux-Cailles.

Mes seuls plaisirs quand j'y vais: les thés "Buddha Bleu" et "Montagne de Jade" de Mariage Frères et le chocolat chaud maison, qui coûtent entre 5,5€ et 6,5€; prix plus raisonnables que celui de 11€ pour un cocktail de jus de fruits sans alcool. Et tout cela à tester un jeudi ou mardi en début d'après-midi, pendant que les gamins du coin n'ont que peu de chances d'être présents.



Le Tsé
78 rue d'Auteuil
75016 Paris
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...