Jade from Paris: En exil

vendredi 30 novembre 2007

En exil


Bientôt un mois que je courrais après ce livre. Je l'achète, je l'achète pas? Ma super bibliothèque universitaire de Paris 3 ouverte même pendant le blocage le répertorie dans son catalogue, sauf que sur place, pour le trouver, c'est une autre histoire... Alors, il y a quelques jours, je me suis rendue à l'évidence: j'ai beau dépenser une somme incroyable en achetant des livres que je dévore trop rapidement, il faut quand même que je me procure La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel, ou ça va mal aller. Et ça y est! Je l'ai enfin... et je l'ai déjà terminé, oui, en une nuit. Impossible de m'arrêter jusqu'à la fin de ce petit roman. Et pour cause: une allure de petit conte qui relate l'exil et l'arrivée d'un vieil homme d'origine vietnamienne -si j'ai bien suivi- et de sa petite fille Sang Diu qu'il a emmenée avec lui, en proie à une nouvelle culture individualiste et effrayante; et malgré ces obstacles, Monsieur Linh va se faire un ami, Monsieur Bark, qui lui donnera une nouvelle joie de vivre, en plus de Sang Diu. Jusqu'au jour où... Bah attendez, je ne vais quand même pas vous raconter toute l'histoire! Ce ne serait pas amusant, étant donné la chute finale! Et si vous êtes des lecteurs assidus, vous la devinerez même au fil du récit :)
Certains ont critiqué la trop grande simplicité de la forme, le comparant aux Âmes Grises, chef-d'oeuvre du même auteur que je n'ai pas lu cependant. Mais cette simplicité m'a plu: en parlant peu mais bien, l'auteur réussit à nous transporter près de Monsieur Linh et de sa petite fille, sans clichés ni lourdeur . Le résultat est un récit humaniste, touchant, positif alors qu'il traite des sujets difficiles comme l'immigration, l'intégration et la guerre. Un petit bijou donc, qui m'a émue tout au long de la nuit!

Coup de coeur également pour l'illustration de la couverture, de l'auteur également!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...