Jade from Paris: 51 kilos, 168cm...ou l'éternel complexe féminin

jeudi 13 septembre 2007

51 kilos, 168cm...ou l'éternel complexe féminin

QUOI? 51 kilos? Mais je dois ressembler à un baleineau, c'est pas vrai ça! Et même pire: si je ressemblais à Britney? Rien qu'imaginer ses jambons Aoste sur moi, ça me donne envie de pleurer. Oh non, quelle méchante je suis! mais comme dit la chanson: "j'me sens pas belle, quand tu marches, tu marches vers moi..." et Chéri a beau me répéter: "mais qu'est-ce que t'es belle!", mon avis ne change pas. Mes cuisses sont trop grosses, point. Chéri, tu ne trouves pas que j'ai grossi du ventre aussi? (Regard de Killer mais pas Tektonik) Quoi, pourquoi tu me regardes comme ça? Comme toute fille lambda, j'ai des complexes -oui, car nous avons toutes des complexes, quels qu'ils soient, ou alors vous avez la chance de "posséder" les jambes d'Adriana, le ventre plat de Paris et le joli minoi d'Angelina-. Mon complexe si pesant, c'est mon poids: quand d'autres prennent du ventre, moi c'est des cuisses et puis tant qu'à faire des fesses aussi -quand on aime, on ne compte pas!-. Après avoir perdu environ 7 kilos l'an dernier, pesé 46,5 après une virée au Mexique et stagné à 48-49, mon corps semble vouloir me punir en transférant toutes les petites calories si détestées vers mon popotin, au point que je me sens "lourde". La future J.Lo? J'ai beau me tartiner de GoodBye Cellulite, de crème raffermissante Ushuaia Nature au thé vert, rien n'y fait: je me sens ballonée de l'arrière-train.
"Mangez, bougez"! Oui je sais merci -le lavage de cerveau a bien fait effet- mais c'est si tentant de fondre sans lever le petit doigt! Bon d'accord, l'espoir fait vivre! Mais le "sismo-fitness" de Caroline, lui, me donne bien de l'espoir :).
Au fait, ça me fait penser à un film chilien que j'ai vu au Mexique, Pretendiendo avec Barbara Mori (la garce de la série Rubi, pour celles qui connaissent), l'histoire d'une jeune femme qui après une déception amoureuse se "déguise" en célibataire bien dodue. Mais bien sûr, on y croit toutes! Après Dan Brown qui place la tombe de M-Madeleine sous la pyramide inversée à roulettes, voici un réalisateur qui ne comprend décidemment rien à la psychologie féminine!


Votre plus gros complexe?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...