Jade from Paris

dimanche 4 novembre 2018

The Haunting of Hill House sur Netflix : les chocottes !

the haunting of hill house netflix


J'avais très envie de me lancer dans une des nouvelles séries de Netflix, The Haunting of Hill House, mais à une condition : que mon copain la regarde avec moi. Disons que j'avais tenté en solo quelques jours plus tôt et que j'avais vite changé de programme au bout d'exactement 1 minutes et 30 secondes, alors que l'on découvre seulement quelques personnages au bout milieu de la nuit (moi, froussarde ?). Finalement, on peut dire qu' on a accroché : on a enchaîné la première moitié en début de semaine avant de dévorer l'autre ce week-end. 

Le pitch est différent de celui du roman d'épouvante de Shirley Jackson (sorti à la fin des années 50) qui a inspiré la série : vingt ans après la mort tragique de leur mère Olivia, son veuf Hugh et leurs cinq enfants se voient contraints de se réunir et se souvenir de l'été passé en famille à Hill House, immense demeure isolée dans les bois. Et bien sûr, la maison est hantée et une de ses pièces, à la porte rouge, semble au cœur de l'intrigue.

the haunting of hill house netflix
Crédit : Steve Dietl / Netflix


Mais attention : cette série n'est pas seulement une histoire de fantômes (même s'ils font bien flipper). On y découvre les liens familiaux parfois très douloureux entre Shirley, Steve, Theodora, Luke, Eleanor et leur père avec de nombreux flashbacks. J'ai particulièrement accroché aux personnages de Theodora et Luke que j'ai trouvés extrêmement touchants, sans oublier celui d'Olivia, véritable madone. Préparez-vous tout de même à bien sursauter durant cette reconstitution : j'ai lâché plein de couinements de peur et certains fantômes m'ont bien traumatisée (coucou la Bent-Neck Lady et le vieux monsieur à la canne). D'ailleurs, je vous conseille ce super article de Vulture qui vous dévoilera tous les esprits que vous avez loupés à l'écran ! Et il y en a beaucoup.

the haunting of hill house netflix
Crédit : Steve Dietl / Netflix


Bon, je l'avoue, j'ai été un peu déçue par l'épisode final, notamment parce que beaucoup de questions ne trouvent selon moi pas de réponse. Mais cette série noire est réussie : émouvante, angoissante et intrigante, elle permet de passer un très bon moment devant Netflix, quitte à faire travailler son palpitant. Je vous laisse avec la bande-annonce :




Retrouvez-moi sur

Un autre article qui pourrait vous intéresser : The Sinner : le génial retour en polar de Jessica Biel à la télé